POLITIQUE 0 Commentaire

Communales 2020 au Bénin : le FENEP plaide pour un meilleur positionnement des femmes

Donald Kévin Gayet (Stag)
publié le Feb 17, 2020

Les jeunes femmes leaders en collaboration avec les Femmes Engagées pour des Nominations et des Elections Paritaires du Bénin (FENEP) ont fait samedi 15 février 2020, un plaidoyer à l’endroit des responsables des partis politiques pour un meilleur positionnement des femmes sur les listes électorales.

femmes-leaders Des jeunes femmes leaders lors de la présentation du plaidoyer

La gent féminine veut se donner plus de visibilité sur le plan politique au Bénin. Pour les communales de mai 2020, les femmes souhaitent l’accompagnement des responsables des partis politiques et celui du président Patrice Talon. Elles l’on fait savoir à travers un message de plaidoyer samedi 15 février 2020 à Cotonou. Au cours de la cérémonie, des jeunes femmes leaders ont pris l’engagement de défendre la cause de la gent féminine lors des communales du 17 mai.  

 

Pour y parvenir, elles demandent un meilleur positionnement sur les listes des partis. « Nous frémissons d’impatience de prendre notre part de labeur national », a déclaré Miguële Houéto, porte-parole des jeunes femmes leaders. 

C’est pourquoi, le creuset Femmes Engagées pour des Nominations et des Elections Paritaires du Bénin (FENEP) a sélectionné 190 femmes au plan national, susceptibles d’être positionnées sur les listes de partis. Ces femmes, fait savoir Miguële Houéto, ont été sélectionnées en fonction de leur engagement et leur détermination. Le but, poursuit-elle, est d’avoir 30% de femmes élues et 50% de mairies lors des municipales et communales de 17 mai 2020.

Pour plus de visibilité

femmes-leadersGwladys Tawéma, présidente du FENEP

Pour Gwladys Tawéma, présidente de FENEP « la volonté politique s’est manifestée à travers l’article 145 du Code électoral, mais c’est insuffisant ». L’homme et la femme, argumente-t-elle, sont égaux selon l’article 26 de la loi n°2019-40 portant révision de la constitution. « Cela dit, les femmes devraient avoir plus de visibilité que ce qu’on leur propose », a-t-elle poursuivi. C’est pourquoi, Gwladys Tawéma a invité le président Patrice Talon à prendre le devant des choses en nommant dans son prochain gouvernement 30% de femmes. « Nous voudrions également une représentativité des femmes dans les instances de décisions », a-t-elle ajouté.

FENEP entend constituer une pépinière dans laquelle émergeront les futures femmes leaders du Bénin et de l’Afrique. Pour les femmes leaders, ce creuset a pour ambition de redonner espoir à la femme afin qu’elle prenne ses responsabilités en acceptant d’agir pour accéder aux instances de prises de décisions. Il prône la promotion de l’éthique et de la bonne gouvernance.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci