POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin : « la démocratie n’est pas un acquis », Roger Gbégnonvi

Donald Kévin Gayet (Stag.)
publié le Feb 22, 2020

Le professeur Roger Gbégnonvi a estimé dans un entretien au journal Fraternité que la démocratie béninoise n’est pas encore un acquis.

roger-gbegnonvi-benin-democratie Roger Gbégnonvi

« La démocratie, c’est la discussion permanente, la recherche permanente d’un équilibre ». C’est ce que pense le professeur Roger Gbégnonvi dans un entretien accordé à Fraternité à l’occasion des 30 ans après le renouveau démocratique. Selon lui, « la démocratie n’est pas un acquis ». L’ancien ministre a expliqué qu’il est bien d’être en démocratie mais l’essentiel est de la travailler chaque fois.

« Les technologies évoluent. Le peuple grandit. On était à 2 millions d’habitants le 1er août 1960 et on est aujourd’hui environ 11 millions. C’est cela la démocratie », a-t-il déclaré. Malgré ses 30 ans, Roger Gbégnonvi estime que la démocratie béninoise doit être améliorée. L’ancien ministre a précisé que la recherche permanente de l’équilibre de la démocratie ne serait pas un défi juste pour le Bénin et des pays africains. « La France, l’inventeur, pour ainsi dire, des démocraties qui sont les nôtres, est en ce moment en pleine recherche d’elle-même, en pleine interrogation », a fait savoir le professeur des lettres. Alors pour lui, il y aura toujours des choses à faire et à parfaire pour l’équilibre de la démocratie.

Par contre, l’auteur de "L'Afrique entre enfer et purgatoire, après 50 ans de suffocation" a indiqué qu’il faut maintenir cette démocratie « coûte que coûte » à défaut de la parfaire.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci