Bénin : « Nous avons connu un choc terrible avec les législatives de 2019 »

Judicaël Kpèhoun(Stag.)
publié le Feb 22, 2020

En 30 ans de démocratie,  le Bénin a vécu son grand choc à l’occasion des élections législatives de 2019 selon Ousmane Batoko. Dans un entretien accordé à Fraternité, à l’occasion du 30ème anniversaire de la conférence des forces vives de la nation, le président de la Cour suprême s’est prononcé sur la situation du pays. 

ousmane-batoko-benin-legislatives-2019 Ousmane Batoko

Les élections législatives de 2019 ne seront jamais oubliées de l’histoire de la démocratie béninoise. Lors d’un entretien accordé au journal Fraternité, Ousmane Batoko, Président de la Cour suprême béninoise a fait remarquer qu’elles ont secoué le pays. 

« Nous avons connu un choc terrible avec les législatives de 2019 tel que le pays n’en a jamais connu depuis son indépendance », a déclaré le président de la Cour suprême dans l’entretien réalisé par le quotidien dans le cadre du 30ème anniversaire de la conférence nationale des forces vives de la nation.

Les élections législatives d’avril 2019 n’avaient connu que la participation de deux partis proches de la mouvance présidentielle. Elles ont été le théâtre de de plusieurs scènes de violence à travers le pays. Au moins 4 décès sont enregistrés. Une première dans l’histoire du Bénin, un pays souvent cité comme modèle de démocratie en Afrique.

benin-legislatives-2019 Stigmate des violences à Tchaourou

Pour le président de la Cour suprême, ces évènements doivent servir de leçon pour la nation béninoise. « Je dis que nous devons tirer toutes les leçons de ce choc que nous avons connu avec les élections législatives de 2019 et qu’on n’aille pas chercher qui est responsable de tout cela », a-t-il ajouté.

Au-delà de ce « choc terrible », Ousmane Batoko dit se réjouir de ce qu’est devenu le Bénin. « Le pays a gagné d’abord en cohésion sociale, (…) en élévation politique car nous étions au bord du gouffre et on a pu s’en sortir », a-t-il témoigné.


  • Le Béninois
    il y a 1 mois

    Le président Batoko souhaite-il qu'on reprenne les élections législatives de 2019? Il faut qu'il nous situe.

  • Lovely
    il y a 1 mois

    Je pense que le Bénin mon cher pays n'a pas encore atteint le niveau de maturité intellectuel et politique qui devrait créé les conditions favorables à la reprise des élections... Même si le président BATOKO le souhaite je crois que cela restera impossible... Comme il l'a martelé : "oublions le passé et pensons à l'avenir. Les erreurs du passé doivent nous servir de leçon". Mon souhait est que les municipales soient inclusive ...et que le travail du développement se fasse comme les occidentaux le font... Une fois encore merci pour le courage que vous avez eu de pouvoir sortir la vérité sir les faits...

  • Edgar
    il y a 1 mois

    L'attitude de Batoko me semble inegalante puisqu'il avait bel et bien l'opportunité de se prononcer sur la question. Souvenez-vous Talon avait convoqué tous les présidents d'institutions à l'époque, Batoko n'avait pas trouvé à lui dire que c'était impérieux à notre démocratie. Plutôt tous les présidents d'institutions ont cautionné l'exclusion et la poursuite des élections dans les conditions aussi barbares...Désolé pour notre pays, nos dirigeants manquent de crédibilité. Un conseil : Nos présidents d'institutions devront apprendre à être indépendants.

  • Mamoudou
    il y a 1 mois

    Merci mon cher Edgar! Qui est très bien dit, c'est sans commentaire

  • Sourou
    il y a 1 mois

    Mr Ousmane ayez l'humidité de reconnaître que tout ce qui s'est passé est la conséquence directe de l'injustice du nepotisme du clientélisme dont vous avez joui tout le temps le temps alors souffrez qu'un vent nouveau d'une autre dimension souffle car pourquoi avez vous pu lire le prpb c'est une expérience et aujourd'hui en démocratie une autre manière vous choque vous semblez croire que vous êtes les seuls à briguer que des postes!!!non laissez nous observer.on vous a fait bénéficiez tout le temps de tout.n'embrouillez personne choc ou pas choc est ce que vous savez les désastres que le peuple vit depuis la soirée disant démocratie où a 5 mon de Cotonou les gens n'avaient pas l'eau et vous quand il y a coupure de courant c'est les groupes entretenus par l'état que vos enfants ont pour étudier?oui choc moi j'apprécie ce choc et d'autres chocs viendront encore pour le développement de la nation

  • Alidji
    il y a 1 mois

    Notre pays le Benin est un petit coin de l'afrique ou l'on peut trouver la paix , moi je passe par ce canal pour dire paix aux âmes qui sont partis auprès de père celeste .a cause des élections legislatives 2019 , il y a une expression qui fait que c'est seul Dieu qui peut sauver la population , mais il faut comprendre que ce n'est pas seulement le president talon seul qui gère le pays , donc s'il y a quelques choses de grave alors y comptit ceux qui l'entoure .