POLITIQUE 0 Commentaire

Robert Dossou : « il n’y a que dans la dictature qu’il y a l’ordre »

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Feb 23, 2020

Invité de Diagonale sur Bi News dimanche 23 février, Me Robert Dossou s'est exprimé la démocratie et la question de l'ordre. Pour l'avocat, « il n’y a que dans la dictature qu’il y a l’ordre »

robert-dossou Me Robert Dossou, ex-président de la Cour constitutionnelle

Il ne faut pas se méprendre là-dessus. Démocratie rime un peu avec désordre. Dans un entretien avec la chaîne Bi News sur le 30ème anniversaire de la conférence nationale, Me Robert Dossou l’a laissé entendre. « Une démocratie donne l’impression de désordre toujours », a déclaré l’ancien président de la Cour constitutionnelle du Bénin.

Selon Me Robert Dossou, « il n’y a que dans la dictature qu’il y a l’ordre ». « Parce que le chef pense pour tout le monde », explique l’avocat qui admet tout de même qu’il doit avoir de l’ordre dans la démocratie. Mais l’ordre dans la démocratie, souligne Me Robert Dossou, est bien différent de celui observé dans une dictature. « Dans une foire, il y a un certain ordre ; dans un cimetière, il y a un certain ordre. Mais ce n’est pas le même ordre. Pas du tout », fait-il observer.  

« La démocratie, c’est quelque chose qu’on apprend »

Dans son intervention, Me Robert Dossou a indiqué que la démocratie est un processus, un apprentissage. « La démocratie, c’est quelque chose qu’on apprend », confie l’ex-président de la Cour constitutionnelle avant de caricature : « C’est comme un bébé. Au lendemain de 1990, on était un bébé en démocratie. J’avais prédit à l’époque que nous serons comme un bébé. Nous allons être pressé de marcher, on va tomber. Nous allons nous redresser. On ne va pas renoncer à marcher, on va continuer. On va tomber de la démocratie, on va se relever. On va reprendre la démocratie, on peut encore retomber. L’histoire de l’humanité le révèle ».

La réaction de Me Robert Dossou intervient quelques jours après la sortie médiatique du chef de l’Etat béninois sur la conférence nationale. Lors de sa sortie médiatique, Patrice Talon avait déclaré que le Bénin était dans « l’anarchie qui est une forme de démocratie ».


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci