POLITIQUE 0 Commentaire

Crise à la FCBE: «Yarou est le coronavirus du parti», contreattaque Nourenou Atchadé

Cheick Donan
publié le Mar 22, 2020

Dans un article publié par Banouto samedi 21 mars 2020, Théophile Yarou, secrétaire exécutif national adjoint de la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) accusait, Nourénou Atchadé d’être « le virus même du parti ». L’ancien parlementaire contre-attaque dans un droit de réponse.

nourenou atchade Nourenou Atchadé

 

Passe d’armes verbales. C’est un nouvel épisode de la crise que traverse la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE).

Dans un communiqué rendu public le 17 mars 2020 et diffusé par Banouto, le secrétaire national à la communication, Nourénou Atchadé, considéré comme l’un des leaders de l’aile dure du parti,  soupçonne le camp Hounkpè (actuel secrétaire exécutif national) d’avoir tripatouillé les listes de candidatures du parti pour les élections communales et municipales du 17 mai 2020.

Dans une démarche de contradictoire, Banouto a sollicité la réaction de Théophile Yarou. L’actuel deuxième secrétaire exécutif national et membre du camp Hounkpè a rejeté les soupçons de manipulation des dossiers FCBE déposés à la commission électorale (CENA). Il est allé plus loin en qualifiant Nourénou Atchadé, signataire du communiqué d’alerte, de « virus du parti ».

«Le coronavirus même c’est Yarou, par son mensonge, par la recherche effrénée du pouvoir, par l’exclusion qu’il fait au sein du parti. Le fait de vouloir se retrouver seul et d’exclure tous ceux qui résistent est le problème du parti aujourd’hui. Et l’auteur même c’est Yarou. Ce n’est pas Hounkpè », rétorque Nourénou Atchadé, dans un entretien téléphonique à Banouto  dimanche 22 mars 2020, en guise de droit de réponse.  

« Je voudrais d’entrée, présenter toutes mes excuses aux militants du parti FCBE parce que j’ai l’habitude de rester courtois dans mes propos, mais quand je lis l’interview de Yarou, je suis obligé de répondre dans les même termes que lui », a d’abord clarifié l’ancien député.

Il dit ensuite avoir noté trois défauts chez son camarde du bureau politique FCBE. « Le premier défaut, monsieur Yarou est suffisant et très arrogant, énumère Atchadé. Il pense que tout le monde lui doit obéissance mais lui, non. Je le lui ai fait savoir à plusieurs reprises et il a lui-même reconnu les faits mais en arguant que c’est une déformation. Lui, il serait un prince. Mais je lui ai dit que tout le monde n’appartient pas à son royaume et qu’en politique, il faut considérer les autres.»

Le deuxième défaut qu’il dit avoir relevé chez l’actuel numéro 2 de leur parti politique est « la quête du  pouvoir à tout prix.» « Même s’il faut vendre FCBE pour atteindre ses objectifs, il va le faire en méprisant les centaines de milliers de militants que nous avons. La preuve, c’est qu’il a une habitude de tripatouillage des textes. Avec son congrès clandestin, il a sorti toutes les prorogatives du PH (président d’honneur, Boni Yayi) pour rester le patron de FCBE », accuse Nourenou Atchadé.

« Le troisième défaut est le mensonge, poursuit-il. Yarou est un menteur attitré. Monsieur Yarou a un corona menteur.  Il devait se mettre en quarantaine pour ne pas tuer les gens avec son mensonge ».  Pour se justifier, Nourénou Atchadé dit avoir relevé des « contradictions » et des « faussetés » dans les propos de Yarou à Banouto.

L’une d’elles, fait-il savoir, concerne les raisons avancées par Yarou pour justifier l’impression des dossiers de candidatures FCBE hors du siège du parti.

«Aucune imprimante n’est en panne. Monsieur Yarou et ses gars ont acheté, je ne sais pas par quel moyen, des outils informatiques neufs pour le siège du parti. Ils ont meublé les locaux d’enregistrement. Et il y a une imprimante qui se trouve dans la salle où on fait la demande de quitus fiscal. Cette imprimante est fonctionnelle. Elle est neuve et fonctionnelle », contredit le secrétaire national à la communication.

« Est-ce que le code électoral a dit d’aller tirer la liste électorale à la CENA ? Il y a une défaillance au niveau du siège et c’est à la CENA qu’on corrige avec l’imprimante de la CENA ou bien avec l’électricité de la CENA ?», s’interroge-t-il. Lisez l'intégralité de son interview dans les prochaines minutes.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci