Présidentielle 2021 : Joël Aivo évoque la reconquête du Bénin

Banouto
publié le Apr 6, 2020

Dans un message suggestif  où il évoque délicatement la présidentielle 2021 en lien avec la fin du quinquennat du Président Patrice Talon arrivé au pouvoir il y a quatre ans ce 06 avril 2020, le constitutionnaliste Joël Aïvo indique que l’heure de la vérité approche pour le peuple béninois. Lire sa publication.

frederic-joel-aivo-benin-presidentielle-2021 Prof. Frédéric Joël Aïvo

"L’heure de vérité approche

Mes chers compatriotes, à grand pas, plus vite qu’on ne le pensait, l'heure de vérité approche. La Vérité GRAND V, celle du peuple et non celle de quelques-uns, proclamée dans la solitude, à l’écart de tout contradicteur et en dépit de l’angoisse sanitaire qui étreint notre vie. Qu’à cela ne tienne, quoiqu'il arrive et contrairement aux prévisions de la météo locale, ce bilan sera fait librement, froidement et sereinement par notre peuple, seul juge de l'action de ses gouvernants.

Mais en attendant ce grand rendez-vous, ne jugez personne. Ne jugez pas ceux d’entre nous qui, dès 2016, ont pourtant été les précurseurs de la défense de la démocratie et de l’idée que nous nous faisons de la grandeur de notre pays. Aujourd’hui, pour une raison ou pour une autre, nombre d’entre eux se sont éclipsés. Néanmoins, notre force réside dans notre capacité, non pas à les comprendre mais à tolérer la pluralité des idées et parfois les retournements de pensée. Ne jugeons donc personne mais gardons intact notre sens de la révolte.

Cher(e)s ami(e)s, continuons à faire battre nos cœurs pour le Bénin que nous aimons, le Bénin dont nous rêvons pour le futur, gardons allumée cette flamme de l’espoir avec les yeux résolument rivés sur ce beau défi qui est, celui de reconquérir, dans quelques mois, je dis bien dans quelques mois, notre pays et de le rendre à son unique propriétaire : le peuple béninois.

Que Dieu unisse le Bénin et nous aide à y instaurer Fraternité, Justice et Travail."

Frédéric Joël Aïvo

 


  • Raphaël YEBOU
    il y a 1 mois

    Ce message d'espoir en des lendemains qui chantent est tout précieux ! Le BENIN appartient à nous tous. Chacun, quel que soit ce qui lui arrive, doit chanter l'hymne national et rester debout pour un BENIN prospère !

  • Clépapi
    il y a 1 mois

    Zéro, Joël AÏVO peut toujours rêver d’une conquête ou d’une reconquête du pour d’Etat en 2021. Mais lui a particulièrement un autre problème qui le ronge chaque jour. De toutes les façons il appréciera dans quelques mois. Nous nous sommes déjà prêt.

  • Omex Apekou
    il y a 1 mois

    Monsieur je regrette que depuis cet temps c'est maintenant vous voulez vous rapprocher du peuple qui a déjà fait son choix, l'heure n'est plus aux écrits et aux belles paroles, l'heure est aux actions et à la concrétisation,le peuple que nous sommes ne veut plus les dirigeants qui font leurs propres pub mais celui du peuple par des actions.merci vous devez savoir dans l'histoire du Bénin et du monde entier le seul président qui a puis travail pour le bien être de son peuple est Paul kagame et le deuxième patrice Talon

  • Salou Ganyou
    il y a 1 mois

    Je vous salue mr. AÏVO, je vous respecte beaucoup, de part le bagage intéllectuel que vous avez pu engranger. Cependant quelque me chagrine sur votre réflexion. On dirait que vous n'aimez pas vous dire la vérité. Je sais qu'au fond de vous même, vous savez que le rêve que vous norrissez pour une alternance du pouvoir n'est et ne sera qu'un voeux pieux.Je suis desole cessez de construire des chateaux en Espagne.

  • Fabrimel
    il y a 1 mois

    Lorsqu'un professeurs comme Mr Aïvo ,censé éclairer le pleuple, s'abstient et ne fait que dévélopper des théories , alors que le peuple voit la réalité, ça dégoûte. Qui ne voit pas les réalisations aujourd'hui ???peut être pas lui... J'ai vu Mr Aïvo dans ce pays , un allié de Yayi , à soutenir bien de choses qui n'arrangaient pas ce pays. On veut des actions et non des belles paroles, des théories.

  • Finagnon
    il y a 1 mois

    Courage aux artisans de paix et de démocratie, la victoire leur tend les bras. Le pouvoir actuel n'est pas éternel