Boni Yayi : Atchadé et Cie évoquent les dessous de sa démission du parti FCBE

Banouto
publié le Apr 8, 2020

Dans une déclaration en date du 8 avril, Nourénou Atchadé et Cie sont revenus la démission de Boni Yayi du parti FCBE. L’ancien député et ses camarades « fidèles » à l’ex-président béninois donnent des détails sur les raisons de son départ de sa formation politique. Extrait de déclaration.  

nourenou-atchade Nourénou Atchadé, ex-député béninois

"Mesdames et Messieurs de la presse,

Militants et sympathisants du parti FCBE,

Au petit matin du dimanche 05 avril 2020, le message du Président Boni YAYI a retenti comme le tocsin annonçant son retrait du parti FCBE, son propre parti. En quelques heures, le message a fait le tour du pays et du monde entier. Le chouchou des Béninois s’est retiré de la FCBE, notre parti. Cette nouvelle a bouleversé des centaines de milliers de militants du nord au sud et de l’est à l’ouest.

Ce retrait acté depuis septembre 2019 par les négociateurs clandestins du récépissé du parti, vient d’être obtenu. Face à cette situation, nous responsables attachés à la ligne politique de la FCBE issue du congrès constitutif des 10 et 11 février 2018 à Parakou, rendons un vibrant hommage à cet homme de paix pour tant d’effort fourni en vue de réconcilier la famille FCBE malgré les multiples humiliations faites à sa personne, notamment :

Pour l’obtention du récépissé qui nous était déjà dû, les camarades n’ont pas hésité à dépouiller le Président d’Honneur Boni YAYI de ses prérogatives alors que celui-ci était parti se faire soigner à l’étranger après cinquante-deux (52) jours de séquestration à son domicile suite aux tristes événements post-électoraux de mai 2019 ayant causé la mort de bon nombre de nos compatriotes. C’est donc ce moment que les camarades putschistes ont choisi pour le poignarder dans le dos. Ainsi, l’homme qui a contribué pour une grande part au rayonnement de la FCBE dans le firmament politique béninois des années durant, n’avait plus selon les textes modifiés, aucun pouvoir dans le parti. Cela témoigne déjà de leur volonté de le renvoyer de son propre parti.

Après plusieurs semaines de médiation en vue de rétablir la paix et la concorde au sein du parti, malgré qu’à plusieurs reprises le Président d’Honneur nous a imposé leurs propositions de sortie de crise, comme un serpent de mer, les camarades ont tourné le Président Boni YAYI en bourrique refusant de répondre à plusieurs reprises à son invitation. Il faut souligner que le protocole d’accord qui devrait sanctionner les négociations n’a jamais été signé parce que les rendez-vous pris au domicile du Président Boni YAYI, n’ont pas été honorés par nos camarades parce que disent-ils, Paul HOUNKPE était insaisissable.

A la date d’aujourd’hui, le Président Boni YAYI n’a jamais reçu ni le récépissé, ni les statuts et règlement intérieur certifiés du parti pourtant demandés à maintes reprises aux seigneurs du parti. Plusieurs fois, ils ont transmis des documents au Président d’Honneur qu’ils ont jugé faux par la suite.

Le 10 février 2020 le Président Boni YAYI a rencontré en son domicile les coordonnateurs et secrétaires exécutifs des structures communales du parti. Dans le communiqué les invitant, il était prévu que la rencontre se tienne au siège du parti à Gbèdjromèdé. Non seulement Monsieur HOUNKPE a appelé au boycott mais il a eu l’outrecuidance d’envoyer des policiers au siège pour empêcher la rencontre. Au même moment sur la chaîne de télévision Canal 3, Monsieur Théophile YAROU prétendait que l’invitation du Président d’Honneur manquait de courtoisie envers les “premiers responsables“ du parti, et qu’il ne serait pas qualifié pour inviter des responsables à divers niveau du parti.

Dans le cadre des élections communales et municipales de mai 2020, le Président d’Honneur Dr Boni YAYI a envoyé la somme de dix-huit millions cent-cinquante-mille (18 150 000) francs CFA au trésorier général du parti pour servir de caution à tous les candidats de la liste FCBE. 

Contre toute attente, les nouveaux patrons du parti ont estimé que les dispositions sont déjà prises pour le paiement de la caution et ont donc rejeté purement et simplement l’offre du Président d’Honneur.

Pour montrer aux militants qu’ils ont pris entièrement le contrôle et que le Président Boni YAYI n’a plus d’autorité au sein du parti, ils ont systématiquement sorti de la liste des candidats, tous les militants qu’ils estiment proches du Président d’Honneur.

Répondant au message de l’ancien Président de la République, dans une insolence caractérisée, Paul HOUNKPE déclare à la presse ne pas avoir reçu la lettre de démission de celui-ci.  

Face à toutes ces humiliations qui montrent à suffisance que le Président d’Honneur n’avait plus de considération dans son propre parti qui est désormais pris en otage par une minorité, ses anciens plus proches collaborateurs, le Dr Boni YAYI n’avait d’autre choix que de se retirer."

 


  • Mod
    il y a 3 mois

    Ce qui est triste, c'est que de grandes personnalités comme Atchade continuent à faire de l'idolâtrie en affirmant même qu'un parti appartient à un individu. Bon je le comprends. Il n'est pas facile de se départir de vielles habitudes. Un parti, quelle que soit son obédience , appartient au peuple. De grâce, révenez sur terre et ayez pitié de ce peuple qu'on fait errer depuis une souxantaine d'années. Changez de fusil d'épaule, svp. Celui que vous avez en face de vous, a déjà démontré l'incapacité de tous les gouvernants passés, à nous sortir d'affaire. Ce qui devait vous aider à revenir dans la dignité, est que celui que vous combattez, en traitant de tous les noms, est resté depuis lors, non seulement silencieux mais poli et bien éduqué quand il juge nécessaire de parler. C'est du jamais vu de mémoire de beninois, avouons-le! Mettez donc la haine de côté et reprenez votre place de vrais opposants mais dans la noblesse et dans la dignité.

  • Michel archange
    il y a 3 mois

    MOD tu parles du boucher des 1 et et 2 mai passés, c'est lui l'homme poli? Mais sa fin est proche