POLITIQUE 0 Commentaire

Expédit Ologou : « les FCBE constituent un parti chauve-souris pour beaucoup d’observateurs »

Judicaël Kpèhoun(Stag.)
publié le May 22, 2020

Dans un entretien accordé à Rfi, le politologue, Expédit Ologou a évoqué ce vendredi 22 mai 2020, le positionnement actuel du parti des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) dans la sphère politique béninoise. Selon le président du CIAAF, le FCBE est un parti chauve-souris pour beaucoup d’observateurs.

expedit-ologou-commnales-2020-fcbe-benin Dr Expédit Ologou

A l’heure actuelle, le FCBE de l’ancien président Boni Yayi ne peut pas être considéré comme un parti d’opposition pour beaucoup d’observateur, a déclaré Expédit Ologou. Le politologue et président du CIAAF, un centre de recherche sur la gouvernance a fait ces déclarations dans un entretien accordé à Rfi ce vendredi 22 mai 2020.

« Pour beaucoup d’observateurs aujourd’hui, les FCBE constituent un parti chauve-souris, ni opposition, ni majorité et donc, il est difficile aujourd’hui d’affirmer que c’est un parti totalement de l’opposition », a déclaré Expédit Ologou.

Les raisons de cette perception des observateurs, rapporte le politologue, sont liées à la récente sortie au cours de laquelle l’ex-chef de l’Etat Boni Yayi a expliqué « que le parti serait miné par le régime en place et il y a eu une série de démissions de nombre d’acteurs importants du parti ».

Après les communales du 17 mai 2020, la Commission électorale nationale autonome a proclamé les résultats des urnes le 21 mai. L’Union progressiste et le Bloc républicain, selon chiffres ont remporté respectivement 34 et 20 communes alors que le FCBE, seul parti d’opposition qui a pris part au scrutin a obtenu que 7 communes.

Pour Expédit Ologou, les résultats des communales auront des conséquences pour les partis politiques de l’opposition qui risquent même de ne pouvoir prendre part à la présidentielle de 2021.

« Le code électoral prévoit que pour avoir un candidat à la présidentielle, il faut seize parrainages venant de députés et ou de maires. Or, l’opposition est absente à l’Assemblée nationale. Le seul parti de l’opposition considéré comme tel qui se trouve aux communales n’a pas, en tout cas au regard des résultats, 16 mairies en sa disposition, a-t-il poursuivi.  Donc, théoriquement il est difficile pour un parti d’opposition de présenter un candidat à la présidentielle de 2021 sauf après mobilisation ou transaction politique. Au fonds, la présidentielle de 2021 a eu lieu à l’occasion de ces communales-ci », a exposé le politologue.

 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci