POLITIQUE 0 Commentaire

Election du maire de Cotonou: le préfet donne les raisons du report

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le Jun 1, 2020

Dans la matinée de ce lundi 1er juin 2020, le nouveau conseil communal de Cotonou a été installé. Mais sans la désignation du nouveau patron de la mairie. L’élection du maire et ses adjoints est reportée à une date ultérieure.

jean claude codjia Le préfet Jean Claude Codjia

Les locaux de la maire de Cotonou, ont accueilli ce lundi 1er juin 2020, l’installation des nouveaux conseillers élus aux élections communales et municipales du 17 mai dernier.

Prévue pour se dérouler au cours de la même séance, conformément au code électoral, l’élection du maire et ses adjoints a été reportées sine die.

Selon les explications du préfet intérimaire du Littoral, Jean-Claude Codjia, rapportées par des témoins de la séance, la liste des candidats aux différents postes de responsabilité du conseil municipal que doit lui transmettre Union progressiste- parti majoritaire- n’est pas encore à sa disposition.

« Aujourd’hui les conseillers municipaux de Cotonou étaient convoqués. Les 49 étaient présents. Le quorum étant donc atteint, nous avons procédé à l’installation officielle du conseil municipal », a expliqué le préfet intérimaire du Littoral sur la radio nationale.

« S’agissant de la seconde opération, il faut satisfaire certaines conditions conformément aux dispositions du code électoral notamment aux dispositions de l’article 189 qui disposent que ce soit le parti majorité qui présente la liste de candidatures.Malheureusement, jusqu’au moment où nous installions le conseil municipal, nous n’avions pu avoir cette liste. Donc il nous est impossible de poursuivre l’opération »,  a poursuivi le préfet Jean-Claude Codjia.  

« La séance a été donc suspendue et j’espère que toutes les dispositions seront prises très rapidement pour que nous puissions disposer de cette liste pour que nous puissions élire le maire, ses adjoints et les chefs d’arrondissement de Cotonou», a-t-il ajouté. 

En fait, le code électoral dispose que le candidat aux fonctions de maire ou d’adjoint au maire est présenté par la liste ayant remporté la majorité des sièges de conseillers. A Cotonou, c’est Union progressiste avec 30 sièges contre 19 pour le Bloc républicain.

L’installation des conseillers communaux s’est déroulée sous une forte surveillance policière.

L’accès aux usagers à la mairie a été interdit. Plusieurs  partisans des conseillers, venus  soutenir leurs élus n’ont pas pu accéder à l’enceinte de mairie.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci