Collusion FCBE-Talon: Théophile Yarou répond aux accusations de Boni Yayi

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Jun 7, 2020

Théophile Yarou, secrétaire général adjoint de la FCBE a réagi aux accusations de collusion entre les verts cauris et le pouvoir du président Patrice Talon.

theophile-yarou Théophile Yarou, secrétaire exécutif national adjoint des FCBE

Il n’y a aucune collusion entre la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) et le pouvoir du président Patrice Talon. Théophile Yarou l’assure. Invité du débat BBC Afrique-Africa radio fin mai 2020, le secrétaire exécutif national adjoint de la FCBE a rejeté les accusations de l’ex-président Boni Yayi.

Début avril, dans une publication sur sa page facebook, l’ancien président béninois accusait la FCBE d’être le 3ème pôle du président Patrice Talon. « Nous n’avons aucune accointance, aucun lien avec le pouvoir en place », a réagi Théophile Yarou. L’ancien ministre d’Etat chargé de la défense nationale assure que rien ne lie le parti FCBE et le régime de la Rupture en place depuis avril 2016.

Théophile Yarou indique que le parti a toujours contesté les réformes du régime en place. « Nous avons dit que ce sont des réformes qui sont de nature à limiter les libertés, et à vraiment remettre en cause le principe fondamental sur lequel notre démocratique s’est assise en 1990. Nous continuons de le dire », a déclaré le secrétaire exécutif national adjoint.

Dans sa publication, l’ancien président béninois accuse les dirigeants de son ex-parti politique d’avoir opté pour l’exclusion. « Le président Boni Yayi ne peut pas parler d’exclusion lorsque cette exclusion concerne seulement les positionnements au niveau de la liste du parti pour les élections communales », a réagi Théophile Yarou pour qui « c’est une exagération ».

L’ancien ministre explique que l’ex-président béninois était favorable à la participation du parti aux élections communales et que c’est un compte-rendu erroné qui a fait dire à Yayi qu’il y a exclusion. Théophile Yarou détaille que six personnes qui se disaient très proches de l’ex-chef de l’Etat du point de vue familial ont estimé qu’ils sont exclus pour n’avoir pas obtenu les positions qu’ils souhaitaient.

Dans l’opposition béninoise, on accuse les FCBE d’avoir donné caution aux actes du gouvernement. « Ce n’est pas en faisant la politique de la chaise vide que nous allons combattre un régime », répond Théophile Yarou expliquant que son parti poursuit le combat pour l’alternance mais dans la légalité.

 

 


  • Assouka
    il y a 2 mois

    Il y a bel et bien collusion. Nous ne sommes pas dupes. Vous finirez mal

  • Sumo
    il y a 2 mois

    Bien dit

  • Alain
    il y a 2 mois

    La politique de la chaise vide n'a jamais marché dans nos pays en Afrique, Mr. Yarou a raison on ne peut pas combattre un système en appelant le peuple au boycott. En politique il faut être réaliste