POLITIQUE 0 Commentaire

La cour suprême invalide un décret de Donald Trump et sauve 650 000 migrants

Olivier Ribouis
publié le Jun 18, 2020

Signé en septembre 2017, le décret de Donald Trump qui mettait fin à un programme de l’administration Obama au profit de 650 000 jeunes migrants appelés les Dreamers a été invalidé par la cour suprême des Etats-Unis.

donald-trump-dreamers Donald Trump

Donald Trump a encore échoué. Le Président américain a subi  ce jeudi 18 juin 2020, un échec retentissant devant la cour suprême. La haute instance américaine a décidé de rejeter un décret de Donald Trump mettant fin au programme Deferred Action for Childhood Arrival (DACA).

Appelés les « Dreamers » (rêveurs », ce sont 650 000 jeunes migrants qui bénéficient de ce programme de l’administration Obama dont le président Trump ne voulait pas. En septembre 2017, il avait signé un décret pour enterrer le programme. Mais, depuis lors, l’application du décret présidentiel s’est heurtée à des blocages au niveau de plusieurs tribunaux américains.

Selon les explications des juges de la cour, le décret de Trump a péché par vice de procédure. 05 des 9 juges que compte la cour ont estimé que le gouvernement n’avait pas suivi les obligations de procédure et fourni une justification satisfaisante sur son acte.

Le Président Trump en course pour sa réélection a fait de l’expulsion des migrants un point clé de son discours de campagne. Par la décision de la cour suprême qui vient libérer les centaines de milliers de migrants de ses griffes, Trump perd une arme de persuasion de son électorat anti-migrant. S’il ne s’avoue pas vaincu, Donald Trump pourrait encore prendre un nouveau décret dans le respect de la procédure. Mais, en attendant, il devra souffrir de voir les 650 000 dreamers continuer de profiter du rêve américain.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci