POLITIQUE 1 Commentaire

Présidentielle 2021 au Bénin: pressenti, Joël Aïvo poursuit ses prises de contacts

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le Jun 29, 2020

Alors que les rumeurs courent sur sa candidature à la présidentielle de 2021 au Bénin, le constitutionnaliste Frédéric Joël Aïvo poursuit les prises de contacts sur le terrain. En fin de semaine écoulée, il était en mini-tournée dans le centre et le nord du pays.

joel aivo potentiel candidat presidentiel 2021 benin Le maire Aboubakar Yaya (à gauche) et le professeur Joel Aivo (à droite)

De sources proches de Joël Aïvo, Banouto apprend que l’ex-doyen de la Faculté de droit et sciences politiques de l’université d’Abomey-Calavi était en visite vendredi 26 juin 2020 à Parakou.

Le potentiel candidat à la présidentielle 2021 a rencontré l’édile de la principale ville du nord du Bénin, Aboubacar Yaya.

Lors de leurs échanges, renseignent nos sources, Joël Aïvo a exprimé personnellement ses félicitations au nouveau maire de la Cité des Koburu. Les deux hommes ont également évoqué l'actualité nationale.

Aucun autre détail n’a jusque-là filtré des échanges entre les deux personnalités. Lors de son séjour, Joel Aïvo a aussi rencontré le premier adjoint au maire et la jeunesse FCBE (parti d’opposition) de Parakou.

Ces derniers mois, des rumeurs persistantes font état de la volonté du professeur Frédéric Joël Aïvo, d’être candidat à la présidentielle 2021. L’homme veut ainsi succéder à Patrice Talon. Il est d’ailleurs l’une des rares figures béninoises qui ose encore assumer publiquement son opposition à la gouvernance Talon.

Avant le voyage de Parakou, jeudi 25 Juin 2020, Joël Aïvo était à Savè. Il a également échangé avec les autorités politico administratives et les jeunes de la commune.

En 2019, le constitutionnaliste s’était rendu dans le Borgou où il a été en contact avec les femmes d’une coopérative rurale exerçant dans la transformation de manioc et d’arachide en des produits dérivés.

Quelle est la prochaine étape après Savè et Parakou ? A 10 mois de la prochaine présidentielle, l’agenda de ce professeur titulaire de droit public, d’origines modestes, est à suivre de près.


  • Sourou
    il y a 8 jours

    C'est bon.sans doute il a epargnéun peu de sous et veut tenter sa chance.c'est son droit constitutionnel.mais entre nous.etre professeur agrégé ou quoi d'autres vous aimez en Afrique et au Bénin en particulier veut il dire être capable de gérer une nation.oui tout le monde veut combien sont capables.parlez gros français ne signifie pas s'asseoir dans ce fauteuil Mercier bon vent