POLITIQUE 0 Commentaire

Eric Dupond-Moretti : la nomination de l’avocat d’Ajavon énerve les magistrats français

Olivier Ribouis
publié le Jul 7, 2020

La nouvelle de la nomination de l’avocat pénaliste Eric Dupond-Moretti suscite l’indignation chez les magistrats français.

eric-dupond-moretti Eric-Dupond Moretti

A peine nommé que Eric Dupond-Moretti sait qu’il aura maille à partir avec les magistrats. Porté à la tête du ministère de la Justice, l’avocat pénaliste n’est pas le bienvenu selon les magistrats qui ont réagi aussitôt après l’annonce de sa nomination dans le gouvernement Castex rendu public lundi 06 juillet.

Pour l’Union syndicale des magistrats ( USM ), sa nomination est « une déclaration de guerre ».

Surnommé "Acquitator", le nouveau Garde des Sceaux est réputé pour ses bras de fer avec les juges. « Nommer une personnalité aussi clivante et qui méprise à ce point les magistrats, c’est une déclaration de guerre à la magistrature », a réagi Céline Parisot, la présidente de l’USM cité par BFM Tv.

Lucille Rouet,  la Secrétaire nationale de l’USM n’est pas moins surprise du cadeau que Emmanuel Macron et son premier ministre Jean Castex leur ont fait en nommant Dupond-Moretti. « On s'interroge un peu par rapport à ses dernières déclarations sur le parquet national financier (PNF) et sur certains magistrats », a déclaré la syndicaliste.

Eric Dupond-Moretti s’en était pris à deux procureurs du PNF en leur reprochant d’avoir rendu une  « une justice d'exception » caractérisée par des « excès ».  Une semaine avant sa nomination, l’intraitable pénaliste avait accusé le parquet d’user des « méthodes de barbouzes » dans l'affaire dite des "écoutes".

Avant ces récents clash, Eric Dupond-Moretti s’était illustré dans le procès des époux Balkany en demandant le remplacement du président du tribunal correctionnel.

Célèbre pénaliste, il a parmi ses clients de grandes personnalités politiques françaises, mais aussi des hommes d’affaires. Il a notamment défendu l’opposant et homme d’affaires béninois Sébastien Ajavon dans une affaire de trafic de 18 kilos de cocaïne.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci