POLITIQUE

Crise au Mali : la CEDEAO fait une concession sur la durée de la transition

( words)

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a finalement fait mardi 15 septembre 2020 une concession sur la durée de la transition au Mali.

mini-sommet-cedeao-accra

Les Chef d'Etats de la CEDEAO et le chef de la junte malienne malienne à Accra

 

La CEDEAO et le Conseil national pour le salut du peuple (CNSP) ont fini par tomber d’accord sur les 18 mois de transition au Mali. Au mini-sommet d’Accra tenu mardi 15 septembre 2020, les huit chefs d’Etat qui ont participé à la rencontre ont dit prendre note du délai des 18 mois de transition.

Une volte-face puisque le 11 septembre 2020, l’organisation avait demandé à la junte au pouvoir, lors de son 57ème sommet ordinaire tenu au Niger, de mettre en place une transition dirigée par des civils pour une durée de 12 mois, au plus tard le 15 septembre. Mais le 12 septembre, la junte de son côté a obtenu l’adoption d’une charte qui fixe la durée de la transition à 18 mois. Ce, après une concertation nationale de trois jours au Mali. Finalement, les deux parties se sont entendues à la réunion d’Accra sur la durée prévue par la charte.

Et c’est d’ailleurs le seul point d’accord retenu lors de cette rencontre. Sur les autres points du mini-sommet notamment celui du statut du président et du vice-président de la transition, les huit dirigeants ouest-africains n’ont pas cédé. Pour eux, ces deux postes doivent être occupés par des civils alors que la charte de Bamako souhaite le choix de civils ou de militaires.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...