POLITIQUE

Crise au Mali : les 06 décisions prises par la CEDEAO à Accra

( words)

Le mini-sommet de la CEDEAO sur la crise malienne, tenu mardi 15 septembre 2020 à Accra au Ghana, a débouché sur la prise de six décisions par les chefs d’Etat ouest-africains.

crise au mali sommet cedeaoPhoto des officiels au mini-sommet d'Accra

 

La CEDEAO a pris des mesures pour une sortie de crise au Mali. Sur initiative du président ghanéen Nana Akufo-Ado, huit chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont rencontré mardi 15 septembre 2020 une délégation de la junte militaire au pouvoir au Mali.

Après « des délibérations approfondies sur le schéma et la feuille de route de la transition (Charte de transition, ndlr)», les chefs dirigeants ouest-africains ont pris six décisions.

Comme l’indique le communiqué final du mini-sommet, ces décisions portent sur le statut des dirigeants de la transition, les prérogatives du vice-président de la transition, l’avenir du Conseil national de salut public (Cnsp), la durée de la transition et les perspectives des sanctions imposées au Mali par la Cedeao. Liste des six décisions.

  1. La transition politique sera dirigée par un civil, conformément aux décisions de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO. A cet égard, le Président et le Premier Ministre de la transition seront des civils pendant toute la période. La désignation de ces deux personnalités sera faite incessamment.

  2. Le Vice-Président de la Transition tel que prévu par la Charte de la Transition ne pourra, en aucune manière, remplacer le Président de la Transition.

  3. Dès le démarrage de la transition civile, le CNSP sera dissout.

  4. Les Chefs d'Etat et de Gouvernement ont pris note de la durée de la transition politique au Mali qui sera de 18 mois maximum, à compter de ce jour, 15 septembre 2020.

  5. Dès qu'une transition civile sera mise en place, la CEDEAO accompagnera pleinement la République du Mali vers le rétablissement de l'ordre constitutionnel, conformément aux protocoles pertinents de la CEDEAO ;

  6. Concernant les sanctions, conformément à la décision de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la CEDEAO, celles-ci seront levées dès la nomination effective du Président et du Premier Ministre de Transition.

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...