POLITIQUE

Présidentielle 2021 au Bénin: les réserves de Paul Hounkpè sur la caution de 50 millions

( words)

La question de la caution électorale de 50 millions FCFA dans le cadre de la présidentielle 2021 suscite des interrogations chez le secrétaire exécutif national (SEN) du parti Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE).

 

paul-hounkpe

Paul Hounkpè

 

Après le parrainage, des questions se posent désormais sur la caution électorale à payer par les candidats à la prochaine présidentielle. A moins de six mois de cette échéance électorale, Paul Hounkpè, 1er responsable de la FCBE, un parti d'opposition n'a pas caché sur ''Lundi politique" de la radio nationale ses craintes en évoquant le sujet. « En dehors du parrainage qui devrait sérieusement éviter des candidats fantaisistes, il y a la question de caution », a lancé Paul Hounkpè.

Lors d'une modification du code électoral en novembre 2019 par le parlement, la caution électorale pour la prochaine présidentielle qui était fixée autrefois à 250 millions FCFA, est passée à 50 millions FCFA. Selon l'ex-ministre de la culture, cette caution électorale  n'est pas négligeagle. Ce « n'est tout de même pas petit. C'est vrai qu'on dit qu'il faut des candidats sérieux, nous pensons qu'il faut que l'argent parle moins dans l'organisation des élections», a poursuivi le SEN du parti FCBE.

Et pourtant, Paul Hounkpè dont le parti se dit de l'opposition souhaite une expérimentation de l'actuel code électoral dans le cadre de la prochaine présidentielle avant toute éventuelle modification parlementaire. « Quand il y a réforme, il y a toujours des remous. Mais ce qui est important est de prendre toute la patience qu’il faut, pour expérimenter et voir à l’application les failles avant qu’on aille à un redressement », a souhaité le SEN dans le magazine ''Lundi politique".

Au Bénin, des voix s'élèvent de plus en plus pour contester certaines dispositions du code électoral notamment celles portant sur le parrainage des candidats à la présidentielle 2021. Dix organisations de la Société civile avaient demandé au Chef de l'État, Patrice Talon de supprimer cette disposition électorale qui ne favorise pas l'émergence des candidats de l'opposition.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...