POLITIQUE

Bénin : Boni Yayi demande à Talon de respecter ses prédécesseurs

( words)

L’ancien président Boni Yayi a répondu à Patrice Talon qui avait invité ses prédécesseurs à se ressaisir dans une interview à Jeune Afrique. Yayi fait un rappel à Talon sur le respect des ainés.

patrice-talon-boni-yayi

Boni Yayi (G), Patrice Talon et Nicéphore Soglo (en blanc), le 1er août 2016 à Cotonou

 

La réponse de Yayi à Talon après ses critiques sur le rôle des anciens présidents du Bénin. « Il souhaite que Thomas Boni YAYI et Nicéphore Dieudonné SOGLO retrouvent leur rang et qu’ils se ressaisissent. Est-ce une menace de plus après tous les déboires contre ces derniers ? A nous de nous ressaisir ? », s’interroge l’ex-président dans une tribune publiée sur sa page Facebook. Boni Yayi affirme que c’est Patrice Talon « qui doit se ressaisir et accepter les contradictions constructives et la compétition ». « Le Bénin appartient à nous tous », affirme-t-il.

Selon Boni Yayi, le président Patrice Talon ne doit pas perdre les valeurs africaines de respect des ainés. « Je vous laisse le soin d’apprécier la tonalité de ses propos à l’endroit de ses prédécesseurs dans la fonction qu’il n’a jamais respectés parce que encombrants pour lui. Quels que soient nos rangs, ne perdons pas de vue les valeurs africaines », affirme-t-il. « Le respect des Aînés dans tous les domaines. Mieux, dans les écritures saintes, l’épître de Jacques dit je cite « La langue d’un homme est souvent la cause première de sa propre ruine », souligne Boni Yayi.

La réponse de Boni Yayi  intervient au lendemain des déclarations du président Patrice Talon selon lesquelles les deux anciens présidents béninois (Soglo et Yayi) devraient se ressaisir dans l'intérêt suprême du Bénin. « Je crois que l’on s’attendait que ces personnalités profitent de leurs rangs de quasi-intouchables pour être des recours en matière de conseils, d’arbitrage et d’expérience. Mais quand, à l’instar de Thomas Boni Yayi, on se comporte en compétiteur alors qu’on est plus dans la compétition, il y a un problème », avait déclaré Patrice Talon au sujet de Boni Yayi dans Jeune Afrique.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...