POLITIQUE

Présidentielle 2021: "le code électoral n'est plus modifiable", Abdoulaye Gounou

( words)

Face aux critiques contre la disposition sur le parrainage des candidats à la présidentielle 2021, le député Abdoulaye Gounou a affirmé que le code électoral n'était plus modifiable. 

aboudoulaye-gounou

Abdoulaye Gounou, parlementaire béninois 

 

La relecture du code électoral en vigueur au Bénin n'est plus envisageable avant la présidentielle de 2021. C'est du moins ce que dit le député Abdoulaye Gounou aux détracteurs de la disposition sur le parrainage des candidats au prochain scrutin présidentiel.

Le parlementaire l'a fait savoir ce lundi 05 octobre 2020 sur la radio nationale. "Conformément aux accords de la CEDEAO et droits positifs de la CEDEAO, on ne peut pas modifier les textes électoraux six mois avant les élections. Le code électoral aujourd'hui en vigueur n'est plus modifiable", a déclaré le député du Bloc républicain.

A six mois de la présidentielle de 2021, les voix s'élèvent au sein de l'opposition et de la société civile pour dénoncer l'article 132 du code électoral sur le parrainage. Cette disposition impose 10% de députés et/ou de maires au plan national pour porter un candidat à la présidentielle. En raison de l'absence de députés de partis d'opposition au parlement et du nombre insignifiant de maires (6 sur 77) issus de l'opposition, la société civile souhaite une suppression cette disposition qu'elle qualifie de "crisogène et d'exclusion". 

Selon le député Abdoulaye Gounou cette disposition électorale ne souffre d'aucune ambiguïté. "Il n'y a pas d'enjeux majeurs par rapport aux textes électoraux en vigueur au Bénin. Les textes sont déjà votés, promulgués et sont là. Il n'y a aucune difficulté au niveau des textes. En dehors des parrainages, les présidentielles restent les présidentielles", a-t-il martelé. 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...