POLITIQUE

Présidentielle 2021 Bénin: pourquoi Patrice Talon ne peut pas miser sur Koupaki

( words)

Perçu comme un probable dauphin ou colistier de Patrice Talon à la présidentielle d’avril 2021 au Bénin, Pascal Koupaki est pourtant frappé par l’un des critères d’éligibilité fixés par la constitution révisé et le nouveau code électoral.

pascal koupakiPascal Koupaki

Ce que dit la loi. La constitution révisée et le code électoral adopté en novembre 2019 ont modifié les critères d’éligibilité à la fonction présidentielle au Bénin. Les modifications portent sur le parrainage des candidats et l’âge de candidature et d’entrée en fonction du duo présidentiel (président et vice-président de la république).

La constitution dispose en son article 44 que « Nul ne peut être candidat aux fonctions de président de la République ou de vice-président de la République s'il : (alinéa 6) n'est âgé d'au  moins 40 ans révolus et au plus 70 ans révolus à la date d'entrée en fonction.»

L’une des nouveautés introduites dans la constitution en novembre 2019 est la précision des dates des deux tours du scrutin présidentiel. L’article 153-3 de la loi fondamentale dispose que « L’élection du président de la République est organisée le deuxième dimanche du mois d’avril de l’année électorale. Un second tour de scrutin est organisé, le cas échéant, le deuxième dimanche du mois de mai (…) Dans tous les cas, le président de la République élu entre en fonction et prête serment le quatrième dimanche du mois de mai ». 

L’article 131 du code électoral complète: « Le président de la République élu entre en fonction et prête serment le quatrième dimanche du mois de mai de l’année électorale. Le vice-président élu entre en fonction au même moment que le président de la République élu ».

L’âge de Koupaki. Ministre des finances, ministre du développement, puis premier ministre sous le régime de l’ancien président Boni Yayi, Pascal Koupaki (PIK) est l’actuel Secrétaire général de la présidence, avec rang de ministre d’Etat. Il avait participé à l’élection présidentielle de 2016 sous la bannière de son mouvement politique dénommé «La nouvelle conscience ».

Koupaki était arrivé 5ème au premier tour, sur 33 candidats, avec un suffrage de 5, 85% des voix. Avec la réforme du système partisan, son mouvement a fusionné avec d’autres organisations politiques pour fonder le parti Union progressiste dont il est l’un des responsables.

Au regard de son profil, Koupaki pourrait être placé en tête d’un éventuel short list des probables dauphins ou même candidats vice-présidents de Patrice Talon à la prochaine présidentielle. Mais, comme l’écrivait le journal Nord Sud Quotidien il y a quelques semaines, l’homme qui se désignait comme le «Mécanicien en chef » de l’Etat lors de la campagne présidentielle 2016 est né le 18 mai 1951.

PIK bouclera ses 70 ans le 18 mai 2021, soit moins d’une semaine avant le 4ème dimanche du mois. Ce quatrième dimanche étant le 23 mai 2021, Pascal Irénée Koupaki aura déjà fermé ses 70 ans quelques jours plutôt.

Koupaki est donc frappé par la disposition constitutionnelle selon laquelle nul ne peut être candidat aux fonctions de président de la République ou de vice-président de la République s'il est âgé de 70 ans révolus à la date d'entrée en fonction.

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...