POLITIQUE

Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire : l’appel de Laurent Gbagbo

( words)

A quelques jours de la présidentielle du samedi 31 octobre 2020, l’ancien président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo appelle la classe politique de son pays à « négocier » pour éviter la catastrophe au lendemain du scrutin.

gbagbo

Laurent Gbagbo prédit la "catastrophe'' en Côte d'Ivoire. Lors de sa première sortie médiatique depuis son transfert à la Cour pénale internationale (CPI), jeudi 29 octobre 2020, l’ancien président ivoirien a exhorté la classe politique de son pays à la négociation. 

« Discutez, négociez, parlez ensemble. Il est toujours temps de le faire. Il est toujours temps de parler », a lancé Laurent Gbagbo dans l'interview exclusive à TV5 Monde

Sa sortie intervient deux jours avant l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire où la situation est déjà tendue. L’opposition dénonce la candidature à un troisième mandat du président Alassane Ouattara qu’elle juge « inconstitutionnelle » et appelle ses militants à la désobéissance civile.

Au moins une trentaine de personnes sont déjà décédées dans des manifestations depuis la déclaration de candidature d’Alassane Ouattara. Pour Laurent Gbagbo, le pire reste à venir si la classe politique ne se retrouve pas.

« Ce qui nous attend au lendemain du 31 octobre, c’est la catastrophe », a prévenu l’ancien président.  

 « C’est pourquoi je parle pour qu’on sache que j’ai parlé, pour qu’on sache que je ne suis pas d’accord pour aller (…) à la catastrophe, pour qu’on sache que j’ai dit qu’il avait autre chose à faire», a-t-il expliqué.

L’ancien président de la Côte d’Ivoire est en liberté conditionnelle en Belgique, dans l'attente de son passeport pour rentrer en Côte d'Ivoire.

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...