POLITIQUE

« Prix Père André Quenum du Bon Citoyen » : Fulbert Adjimehossou remporte la 2e édition

( words)

Journaliste à au quotidien béninois Fraternité, Fulbert Adjimehossou est le vainqueur du « Prix Père André Quenum du bon citoyen », édition 2020. La cérémonie de remise du prix a eu lieu ce mardi 10 novembre 2020 au Centre Paul VI à Cotonou.

fulbert-adjimehossou-remise-prix-pere-quenum

Fulbert Adjimehossou (milieu), lauréat de la 2e édition du "Prix Père André Quenum du bon citoyen"

 

Nouveau sacre pour Fulbert Adjimehossou. Précédemment lauréat du Prix du programme national de lutte contre la tuberculose en 2016, du Prix africain du reporter pour l’environnement en 2019 et lauréat du Prix Unicef pour les 30 ans de la convention des droits de l’enfant, il vient de remporter la 2e édition du "Prix Père André Quenum du bon citoyen".

Journaliste à au quotidien Fraternité, Fulbert Adjimehossou a été sacré lauréat avec 197 points soit une moyenne de 65,66 grâce à son enquête intitulée : ‘’Covid-19 au Bénin : nouvelle embuche pour personnes handicapées’’. Un article de presse dans lequel il a investigué sur la vie des personnes handicapées pendant la pandémie du coronavirus.

« Au terme de nos travaux, nous avons retenu l’article du candidat n°2 (sur un total de 6 articles présélectionnés, ndlr) parce que c’était un sujet intéressant. L’angle était original. Le papier est bien conduit. Il y a un fil conducteur  dans tout ce qu’il a dit. Il mérite d'avoir ce prix pour l'éffort de recherche », a déclaré Noël Allagbada, porte-parole des membres de jury.

Le prix Père André Quenum du bon citoyen est une initiative de l’hebdomadaire catholique « La Croix du Bénin » pour célébrer la mémoire de l’ancien directeur de l’organe de presse décédé le 10 novembre 2014. L’initiative vise à faire la promotion des valeurs morales et civiques tant défendues par le père André Quenum de son vivant. En remportant le trophée de la 2ème édition du prix et son enveloppe de 500 000 F CFA, Fulbert Adjimehossou a exprimé sa satisfaction et s’est engagé à mieux faire les prochaines fois.

« Je voudrais dire que c’est mon 4ème prix mais c’est un prix qui me ramène au niveau zéro parce que les membres de jury sont connus pour leur rigueur... et quand on se retrouve à être lauréat avec une note de 65, 66 c’est qu’on n’est pas encore vraiment lauréat surtout que c’est un prix qui porte le nom du Père André Quenum», a commenté le journaliste.

Le jury de la 2ème édition du "Prix André Quenum du bon citoyen" est composé de: Fernand Nouwligbeto, chef de département des lettres modernes à l’Université d’Abomey Calavi, Noël Allagbada, ancien journaliste et du juriste Thierry Bidouzo.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...