POLITIQUE

Présidentielle 2021 au Bénin: Joël Aïvo reçu par la Conférence épiscopale

( words)

Joël Aïvo, candidat annoncé à l’élection présidentielle d’avril 2021, a été reçu par la Conférence épiscopale du Bénin mercredi 20 janvier 2021.

joel aivo

Au siège de la Conférence épiscopale du Bénin (CEB) à Cotonou, presque tous les évêques sont présents dans l’après-midi de mercredi 20 janvier 2021. Autour de 16 h, un véhicule s’immobilise. Son principal passager est Joël Aïvo, accompagné de sa directrice de cabinet Barkatou Sabi Boum. L’universitaire, passé dans la sauce politique dans l’opposition à Patrice Talon, a rendez-vous avec les responsables de l’Eglise catholique au Bénin.

La séance, apprend-on, est dirigée par le président de la conférence épiscopale du Bénin, Mgr Victor Agbanou. Au menu des discussions entre les évêques et Joël Aïvo, l’élection présidentielle d’avril 2021. Pendant les échanges qui ont duré un peu plus d'une heure, les deux auraient fait font le tour de plusieurs questions dont les enjeux de l’élection, l’incidence des réformes politiques et électorales et la candidature de Joël Aïvo. « Les échanges ont été conviviaux », rapporte un témoin de la séance.

L’exercice, apprend-on, entre dans le cadre d’une rencontre initiée par les patrons de l’Eglise catholique avec les principales forces de la prochaine présidentielle. L’objectif pour la conférence épiscopale, qui a toujours joué un rôle politique majeur au Bénin, serait d’œuvrer pour des élections pacifiques. Avant Joël Aïvo, les évèques du Bénin, auraient échangé, toujours à huis-clos, avec le partis Les Démocrates.

Fin octobre dernier, à l’issue de sa première session plénière au titre de l’année pastorale 2020-2021, la conférence épiscopale recommandait « vivement » à toutes les institutions impliquées dans l’organisation de la présidentielle de jouer « leur rôle dans l’esprit du consensus hérité de la Conférence Nationale de février 1990, afin que les prochaines élections présidentielles soient pacifiques, réellement inclusives et démocratiques».

 Les évêques, qui disent suivre avec « grand intérêt » le débat présidentiel, invitaient aussi les citoyens à un « bilan objectif, critique et constructif du quinquennat » de Patrice Talon, qui est candidat à un second mandat.

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...