POLITIQUE

Ousmane Sonko : les députés divisés sur la levée de son immunité, la commission installée

( words)

Au Sénégal, la commission ad hoc chargée de statuer sur la levée de l’immunité parlementaire de l’opposant Ousmane Sonko a été mise en place. Elle a été installée le mercredi 17 février 2021.

ousmane-sonko

Ousmane Sonko, député et opposant sénégalais

 

L’immunité parlementaire de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko sera-t-elle levée ? Au parlement, la procédure se poursuit. Mercredi 17 février 2021, la commission ad hoc chargée de statuer sur la levée de l’immunité parlementaire de l’opposant du président Macky Sall a été installée et a commencé à travailler. Selon RFI, les débats ont été houleux sur la composition de cette commission. Des parlementaires de l’opposition qui la contestent, poursuit le média français, sont d’ailleurs partis de l’hémicycle avant son installation.

« Le procureur, dans son réquisitoire, a visé X. Je pense donc que X devait être identifié avec suffisamment de charges et d'éléments constitutifs pour dire que c'est Ousmane Sonko », a justifié Aïda Mbodj, député de l’opposition, sur RFI. Cette parlementaire, estime que pour le moment, ses paires et elles ne peuvent pas s’associer « à ce qui semble être un carnage ! ».

Dans le camp de la mouvance présidentielle, l’on qualifie de « théâtralisation » le départ des députés de l’opposition. « Mais c'est des farceurs ! Ils ont pris part à la Commission des lois, ils ont pris part à la Conférence des présidents, ils ont contribué à meubler la composition de la Commission ad hoc, ils ont participé à tous les travaux ! (...) C'est de la mise en scène (...) ! », a fustigé le député Abdoulaye Wailane de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar sur le média français.

La commission ad hoc composée de 11 membres va écouter le député Ousmane Sonko, accusé de « viol avec menaces de mort » sur une employée d’un salon de beauté de Dakar. Après cette audition, elle va présenter son rapport sur la levée ou non de son immunité parlementaire lors d’une séance plénière avant le vote.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...