POLITIQUE

Nigéria: les autorités clarifient des propos attribués à Patrice Talon

( words)

Au Nigéria, une déclaration attribuée au président béninois Patrice Talon fait polémique. Cela a même amené le ministre des affaires étrangères Geoffrey Onyeama à repréciser ses dires.

talon et buhari

Des déclarations attribuées à Patrice Talon font polémique au Nigéria. Selon les informations relayées par de nombreux médias locaux notamment Dailypost.ng, le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama a tenu récemment une réunion à huis clos avec son homologue béninois, Aurélien Agbenonci.

Au cours de la conférence de presse animée par les deux ministres à la sortie de la séance, Geoffrey Onyeama aurait affirmé que le président béninois Patrice Talon lors de sa visite avait proposé au président Muhammadu Buhari le 19 février 2021 à Abuja que son pays devienne le 37e État du Nigéria.

L'ampleur des publications des médias nigerians sur la question a fait réagir le ministre des affaires étrangères, Geoffrey Onyeama. Il était obligé de repréciser ses propos à travers un communiqué de presse signé de son porte-parole Ferdinand Nwonye. Dans son message, Ferdinand Nwonye a fait remarquer que « la République fédérale du Nigéria n'a aucune ambition territoriale et n'a jamais aspiré à faire du Bénin ou de tout autre pays une partie du Nigéria ».

En réalité, clarifie le communiqué, le ministre nigérian rapportait au cours de la conférence de presse que « le président de la République du Bénin a déclaré qu'il souhaitait que les relations entre les deux pays soient étroites comme si le Bénin était le 37e État du Nigéria».

Le président Patrice Talon avait fait le déplacement de Abuja aux lendemains de la réouverture des frontières nigérianes fermées depuis plus d’un an. Le chef de l’Etat béninois a discuté avec son homologue Muhammadu Buhari des relations bilatérales entre les deux Etats.

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...