POLITIQUE

Affaire Ousmane Sonko: « C’est regrettable », réagit Macky Sall

( words)

Le président Macky Sall s’est brièvement prononcé sur l’affaire Ousmane Sonko qui défraie la chronique depuis quelques semaines au Sénégal.

macky-sall

Macky Sall, président du Sénégal

 

Macky Sall réagit enfin à l’affaire Ousmane Sonko. Invité Afrique de RFI, le président sénégalais s’est brièvement prononcé sur l’affaire de « viols répétitifs avec menace de mort » sur une employée d’un salon de massage de Dakar dont son opposant Ousmane Sonko est l’auteur présumé. « Encore une fois, c’est une affaire regrettable », a confié le président sénégalais qui dit ne pas savoir « ce qu’il en est dans le fond ».

Macky Sall dit également avoir de la peine à parler de ce sujet. « Je ne peux pas souhaiter à mon pire adversaire une telle situation », a-t-il laissé entendre. Au Sénégal, notamment au sein de l’opposition, d’aucuns estiment que cette affaire est une ruse, un complot du pouvoir pour écarter un opposant de taille, comme ce fut le cas de Khalifa Sall, ex-maire de Dakar avant la présidentielle 2019. Selon les détracteurs, du pouvoir, tout est mis en œuvre pour empêcher à Ousmane Sonko (sorti 3e de la dernière présidentielle) de participer à la présidentielle 2024.

Selon le président sénégalais, il n’en n’est rien de tout ça. Pour lui, il y a une accusation et des procédures judiciaires. « Vraiment, il ne faut pas qu’on mêle le président à des choses qui ne le regardent pas », a lancé Macky Sall. Il dit avoir « suffisamment de choses à faire que de comploter des choses aussi basses ».

Accusé de « viols répétitifs avec menace de mort » sur une employée d’un salon de massage de Dakar, la justice sénégalaise veut écouter Ousmane Sonko. Mais le 8 février, l’opposant a refusé de répondre à la convocation de la gendarmerie au nom de son immunité parlementaire. La procédure de levée de cette immunité suit son cours à l’Assemblée nationale. Mais, lundi 22 février 2021, l’opposant ne s’est pas présenté devant la commission ad hoc chargée de statuer sur la levée ou non de son immunité ou non au parlement.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...