POLITIQUE

Présidentielle 2021 au Bénin: réaction de Houndeté à la liste définitive des candidats

( words)

Le président du parti d'opposition "Les Démocrates" a dénoncé une élection exclusive après la publication lundi 22 février 2021 de la liste définitive des duos de candidats à la présidentielle 2021.

eric-houndete

Eric Houndété, président du parti Les Démocrates 

 

L'élection présidentielle du 11 avril 2021 au Bénin n'est pas ouverte. C'est en tout cas ce que pense Eric Houndeté. Interrogé par Frissons radio mardi 23 février 2021, le président du parti "Les Démocrates" estime que la présidentielle à venir est une "élection exclusive".

"C'est une élection Patrice Talon contre Patrice Talon", a réagi Eric Houndeté à la liste définitive des duos de candidats autorisés à prendre part au scrutin présidentiel d'avril 2021.

La Cour constitutionnelle, par décision en date du lundi 22 février 2021, a retenu trois duos de candidats pour la présidentielle 2021. Face au duo du président Patrice Talon, ceux de Alassane Soumanou, ex-ministre de Boni Yayi, et de Corentin Kohoué, membre suspendu du parti "Les Démocrates"

"Il n'y a pas d'opposition dans cette élection. Patrice Talon veut compétir contre lui-même", juge Eric Houndeté qui affirme ne pas s'attendre à un miracle de la Cour constitutionnelle présidée par Professeur Joseph Djogbénou.  L'opposition béninoise, notamment l'aile dure, considère le parti Force cauris pour un Bénin émergeant (FCBE) dont est issu le candidat Alassane Soumanou et son colistier Paul Hounkpè comme le troisième bloc du président Patrice Talon. S'agissant du duo formé par Corentin Kohoué et Iréné Agossa, le parti "Les Démocrates" voit derrière leur candidature  contre celle du duo Reckya Madougou-Patrick Djivo désigné par le parti, la main du régime.

Le dossier de candidature du duo Reckya Madougou-Patrick Djivo a été rejeté, comme plusieurs autres, par la Commission électorale pour défaut de parrainages. Le parti juge avoir tout fait pour obtenir le parrainage mais que le régime l'en a privé.

"Nous avons prouvé à la face du monde que le régime ne peut faire de la compétition, que le régime ne veut pas de la compétition, donc a tout mis en oeuvre", a laissé entendre Eric Houndeté. 

Pour l'opposition, le principe du parrainage institué par la constitution révisée et le code électoral est un système d'exclusion. Mais le régime s'en défend. Le pouvoir du président Patrice Talon évoque plutôt une volonté d'assainir l'espace politique béninois et éliminer les candidatures fantaisistes à la présidentielle.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...