Bénin-Faux médicaments: encore du grain à moudre pour le régime Talon selon Dr Adebo

Olivier Ribouis
publié le 14 novembre 2017

Invité de l’émission Zone Franche ce dimanche 12 novembre sur la télévision privée Canal 3, le pharmacien Dr Adebo Falilou  a évoqué la lutte contre les faux médicaments, l’installation des officines et fait des suggestions susceptibles d’éclairer le gouvernement du président Talon  pour assainir convenablement  ce secteur au Bénin.

faux-medicaments-benin Vente  de faux médicaments à Cotonou

Malgré l’opération Pangea IX qui a conduit à la saisie de produits dans le grand marché de faux médicaments à Cotonou, le gouvernement du président Talon a encore du grain à moudre selon, Dr Adebo Falilou. Invité de l’émission Zone Franche sur Canal 3 ce dimanche, le représentant de l’Ordre   des pharmaciens du Bénin que dirige Dr Moutiatou Toukourou a relevé les défis  pour assainir le secteur de la commercialisation des médicaments au Bénin.  Aujourd’hui, nous avons le gouvernement de la Rupture qui a affiché une volonté ferme  pour mettre fin aux faux médicaments à travers l’opération Pangea XI, mais ça ne suffit pas » a déclaré l’invité de Zone Franche.  Selon lui, il y a de gros bonnets du trafic des faux médicaments qui ont échappé à l’opération Pangea IX et aux   grosses saisies à Adjégounlè, le très réputé marché noir à Cotonou.  « Il y a eu des fuites. Des gens qui sont dans des cercles d’amis ont été alertés » apprend Dr Adebo. Plus grave signale,-t-il, dans des instances de prise de décision, se trouvent d’influents acteurs du trafic de médicaments.  « Il y a des gens dans ses commissions qui ont pendant longtemps encouragé le commerce des faux médicaments » assure-t-il au sujet des collaborateurs du régime Talon dans la lutte contre la commercialisation de produits pharmaceutiques contrefaits. En dehors de ça, il signale les circuits parallèles de distributions de médicaments avec pharmaciens comme complices.  « Il y a des gens dans la profession, des professionnels ‘du médicament ndlr)  qui fournissent les vendeurs de faux médicaments. On va acheter   une quantité impossible qu’on ne peut pas couler  dans les pharmacies qu’on va livrer dans les circuits parallèles » dénonce le pharmacien qui préconise  la mise en place d’ « un comité permanent » de veille au lieu de commissions ponctuelles.  

Respecter la loi

Lutter efficacement contre les faux médicaments revient à une rigoureuse application de la loi, soutient le pharmacien légaliste Falilou Adebo.   Il rappelle que  le secteur pharmaceutique est l’un des secteurs les plus réglementés au Bénin.   A l’en croire, il  se fait qu’au Bénin, «  il y a des gens qui sont au-dessus de la loi ».  Ce non respect des lois estime-t-il est aussi à l’origine de la crise qui divise les pharmaciens dans le pays.  A l’origine de  la crise des pharmaciens rappelle Dr Adebo, l’installation d’une multinationale en violation des textes et en dépit de l’avis défavorable de l’ordre.  « On fait entorse à la loi pour aider certains » constate le pharmacien qui demande que force reste à la loi pour un bon assainissement du commerce des médicaments au Bénin.

.

  • Yao
    il y a 6 jours

    Pourquoi, il ne cite pas clairement des noms?