SCIENCES-TECH 0 Commentaire

Surveillance, Piratage, Fake News…: 5 risques permanents pour les sites Internet

Cheick Donan
publié le 11 avril 2018

Dans le cadre de la quinzaine de la francophonie 2018, l'Association Béninoise pour la Cyber-sécurité et la promotion du Numérique (ABC-PN) et le Réseau des promoteurs et professionnels des médias digitaux du Bénin (REPROMeD-Bénin) ont organisé une conférence publique sur les enjeux du numérique.

francophonie-beninPhoto de famille des participants à la Conférence de Porto-Novo

L'activité, soutenue par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) s'est tenue à Porto-Novo le 29 mars dernier sur le thème «Défis et perspectives des médias en ligne au Bénin et en Afrique ». C'est le thème principal de cette causerie débat qui a mobilisé une cinquantaine de journalistes de la presse en ligne et étudiants en journalisme. Dans une salle de conférence de l'Université ESCAE-Bénin pris d'assaut par les participants, quatre communications ont meublé les travaux de cette journée dédiée au numérique. De «la Publication en ligne et code du numérique : quelles approches ?»  à «L'entrepreneuriat numérique: Comment mettre en place une presse en ligne» en passant la présentation du projet "Libres Ensemble", tout était prévu pour un riche panel d'échanges. Des différentes communications, il faut globalement retenir que sous peu, le Bénin disposera d'un code du numérique qui réglemente désormais toute activité en ligne et sur les réseaux sociaux. Selon les dispositions de ce nouveau code, la preuve numérique est établie et chacun pourra répondre de ses actes sur les réseaux sociaux. Selon les explications du Conseiller Technique à l'informatisation et au numérique du Président de l'Assemblée nationale, Christian Parfait Ahoyo le journaliste béninois est plus que jamais responsabilisé dans ce nouveau code. En cas de diffamation ou autre manquement, le journaliste est doublement frappé de sanction à en croire les dispositions de cette loi en attente de promulgation. Par conséquent, le numérique oblige les utilisateurs et surtout les professionnels des medias en ligne à faire attention aux contenus qu'ils diffusent.

Surveillance, piratage, Faket News…

Murielle Alapini du Forum pour la Gouvernance de l’Internet au Bénin (FGI-Bénin) est allée dans le même sens en invitant à l'adoption de bonnes conduites sur les réseaux sociaux.  «L'entrepreneuriat numérique: Comment mettre en place une presse en ligne», est la communication présentée par Emmanuel Tomentin de l'agence Dekartcom et Venance Tonongbe, Promoteur du journal en ligne lamétéo.info. Tous deux membres du Réseau des Promoteurs et Professionnels des Médias Digitaux du Bénin (Repromed-Bénin, ils ont partagé leur expérience avec l'assistance tout en soulignant les difficultés, puis les motivations qui les poussent à persévérer dans l'effort. La question de la cyber sécurité était également à l'ordre du jour de cette conférence publique. Le thème «Hygiène Numérique : Comment se protéger en ligne ? » a été présenté par Franck Kouyami, du FGI-Bénin. Selon lui, nous sommes exposés en permanence sur internet. Les risques qui guettent un acteur des média sur internet sont entre autres la surveillance et l'espionnage, le vol, le piratage, les infections virales et aussi les Fake News. C'est pourquoi, il a recommandé quelques principes de base importants pour se protéger en ligne. Il préconise notamment d'installer un anti-virus par défaut, d'utiliser un mot de passe fort, de sauvegarder ses données et surtout d'éviter les Wi-Fi ouverts.

A (re) lire: REPROMED-Bénin: les professionnels des médias digitaux veulent s’affirmer


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci