SCIENCES-TECH 0 Commentaire

Bénin-#TaxePasMesMo: Reckya Madougou entre dans le combat

La Rédaction
publié le 21 septembre 2018

L’ex-ministre Reckya Madougou réagit à la nouvelle mesure du gouvernement ayant occasionné la hausse des frais des services de communication. Elle s’affiche sans réserve pour la défense du « droit à Internet » au Bénin. Lire l’intégralité de sa réaction.

reckya-madougou L’ex-ministre Reckya Madougou

Internet est un bien public: #TaxePasMesMo 

*#LiberezLaParole

Mes cher(e)s ami(e)s

Internet est un espace de gouvernance offrant les conditions d’un débat démocratique renouvelé. 

L’accès à Internet permet la création de forums de discussions politiques, économiques et communautaires, d’aborder des problématiques sociétales qui nous engagent tous. Il favorise même la création de plusieurs centaines d’emplois, mais encore faudrait-il le savoir. Internet a repoussé les limites de la faible bancarisation dans des pays pauvres comme les nôtres.

Mes ami(e)s, le web facilite les mobilisations militantes, rend potentiellement possible une plus grande participation des électeurs à l’élaboration des lois. Il est l’outil indispensable à la reddition des comptes par les gouvernants en ce qu’il concrétise la démultiplication instantanée des messages via les réseaux sociaux et donc à coût abordable tout en renforçant ce faisant le contrôle citoyen de l’action publique.

Internet est donc un bien public, qui doit être disponible pour tous les citoyens d’autant que la constitution béninoise de 1990 encore en vigueur recommande l’égalité des accès aux biens publics. Malheureusement il  semble que lentement mais sûrement le Bénin boude sa démocratie naguère enviée car Internet fait aujourd'hui partie de la démocratie et son accès est une liberté.

Au-delà de nos divergences, nécessaires en démocratie, nous avons besoin de conjuguer nos efforts pour ne pas rester en marge de l’ère de l’économie digitale.

 Selon Mckinsey, le marché digital africain estimé à 8 milliards de dollars en 2014 pourrait atteindre 75 milliards de dollars en 2025. Allons-nous nous y soustraire?

Comme vous le savez, personnellement je suis l’une des victimes d’internet, je suis depuis plusieurs années la cible et l'objet de plusieurs fake news, d’intoxications et de montages divers. Pour autant, je ne cesserai de me battre en faveur de la démocratisation du digital car j’ai conscience de ses opportunités infinies. Comme Voltaire, « je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ».

Mes cher(e)s ami(e)s, chers frères et soeurs, s'il reste une dernière chose, un dernier combat pour lequel je serai sans réserve avec vous, c'est la défense de notre droit à Internet, votre droit d'accéder au monde, d’apprendre, de rencontrer, de découvrir, de créer, d'innover et d'éclore votre talent grâce au web. Pour tout cela je suis et demeure avec vous.

Reckya Madougou

#TaxePasMesMo

#LiberezLaParole

#TeamRM

#AgissonsEnsemble


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci