SCIENCES-TECH 0 Commentaire

Messenger: Facebook avoue avoir écouté des messages audio des utilisateurs

Léonce Gamai
publié le 15 août 2019

Facebook a enregistré et fait écouter à des employés des conversations sonores de certains utilisateurs de Messenger, l’application de Messagerie.

facebook Facebook a écouté les conversations de certains usagers de Messenger

 

Des aveux de Facebook sur l’écoute des conversations audio de certains utilisateurs de Messenger, son application de messagerie. La firme de Menlo Park l’a fait dans un communiqué à Bloomberg. L’information, publiée par l’agence sur son site web mardi 13 août 2019, fait état de ce que Facebook a enregistré des conversations sonores de certains utilisateurs de Messenger. Une partie de ces conversations, rendue anonyme, a été ensuite transmise à des sous-traitants pour traitement. L’objectif pour Facebook est de vérifier si son système d’intelligence artificielle interprétait correctement les messages, justifie Facebook, rapporté par Bloomberg. Le réseau social, poursuit Bloomberg cité par Le Monde, a précisé que les usagers dont les conservations ont été écoutées sont ceux ayant autorisé l’application Facebook Messenger à accéder à leur microphone. Après ses aveux, la firme de Zuckerberg indique avoir déjà mis fin à ces pratiques décriées. «Tout comme Apple ou Google, nous avons gelé la pratique de faire écouter les enregistrements sonores par des humains la semaine dernière», précise Facebook à Bloomberg.

Cette information relance le débat de la protection de la vie privée par les géants du Web dont  Facebook et ses différentes applications de messagerie. «Vous parlez d’une théorie du complot qui circule affirmant que nous écoutons ce qui se passe dans votre micro et que nous l’utilisons pour de la pub (…) Nous ne faisons pas ça», avait portant démenti Mark Zuckerberg lors d’une audition devant le congrès américain en avril 2018. Son réseau a d’ailleurs versé, récemment, une amende de 5 milliards de dollars aux Etats-Unis pour un mauvais traitement des données personnelles de ses usagers.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci