SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Namibie : des milliers de soldats en congés par mesure économique

Falilatou Titi
publié le 1 février 2018

Le gouvernement namibien a décidé d’envoyer des milliers de soldats en congés courant février 2018. Selon la BBC, cette mesure serait liée à la crise économique que traverse le pays actuellement. 

des-militairesDes militaires

Durant le mois de février 2018, plusieurs soldats namibiens iront en congés. Selon un journal privé namibien, l’armée ne disposerait plus d’argent pour assurer les besoins de ses soldats, notamment les nourrir. « Le ministère de la Défense a été frappé par une crise financière après la réduction de son budget, suite à la politique d'austérité du gouvernement qui tente de réduire les dépenses », a indiqué le journal. A en croire ce journal cité par la BBC, la crise économique que traverse la Namibie actuellement est l’origine de ses congés forcés. La même source apprend que « l’armée n’est même plus en mesure de payer les factures d’eau et d’électricité ». Pendant que le gouvernement a décidé d’envoyer certains militaires en congés, il a invité d’autres militaires qui étaient normalement en congés à reprendre le service.

Pas que les militaires

Le plan d’austérité appliqué actuellement en Namibie ne concerne pas que l’armée. Selon la BBC, l’actuelle situation économique du pays a amené le président namibien, Hage Geingob à interdire aux cadres de l’administration publique d’effectuer des voyages à l’étranger. « Aucune demande de voyage à l'étranger des ministres, sous-ministres et autres responsables politiques ne sera examinée avant la fin du mois de février », a indiqué un communiqué de la présidence. Le porte-parole du président namibien, Albertus Aochamub dans une récente déclaration, a précisé que le N° 1 namibien, ne ferait dorénavant que des « voyages essentiels ». Pour donner le bon exemple à ses collaborateurs, le président Hage Geingob, a lui-même cessé d’utiliser le jet présidentiel. Il se serait rendu au dernier sommet de l’Union Afrique (UA) à Addis-Abeba par le biais d’un vol commercial régulier.

LIRE AUSSI:Afrique-Economie : la Namibie refuse l’aide du FMI et de la Banque Mondiale


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci