SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin-Marche et sit-in à Cotonou : un nouvel arrêté restrictif du préfet Toboula

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 12 mars 2018

Le préfet du département du Littoral, Modeste Toboula, dans un nouvel arrêté pris début mars, vient de restreindre les conditions d’exercice de la liberté de manifestation à Cotonou.

modeste-toboula Modeste Toboula, préfet du Littoral trace une nouvelle ligne rouge

Plus possible pour n’importe quelle organisation ou mouvement d’organiser des manifestations publiques à caractère revendicatif comme cela se passait avant à Cotonou. Le préfet du département du Littoral (Cotonou), Modeste Toboula vient en effet de restreindre les conditions de l’exercice de la liberté de manifestation dans la capitale économique du Bénin.

A (RE) LIRE: Bénin-Cotonou: la marche du FSP dispersée pour «non-respect de l’itinéraire»

Désormais, seuls les organisations,  associations et partis politiques régulièrement enregistrés pourront organiser des manifestations publiques dans le département du Littoral.

« Les déclarations de marche ou de manifestation publique à caractère revendicatif, tels que les sit-in ou meeting, déposées à la mairie de Cotonou ou à la préfecture de Cotonou ne sont recevables que si, auxdites déclarations, sont joints les récépissés d’enregistrement des organisations qui en sont les auteurs », souligne l’arrêté préfectoral. 

« Toute déclaration marche ou de manifestation publique suscitée non accompagnée du récépissé d’enregistrement de son auteur sera considérée comme nul et de nul effet », ajoute le document signé par le préfet Toboula.

Cette décision qui restreint la liberté de manifestation suscite déjà des commentaires, notamment sur les réseaux sociaux. Certains Béninois sur internet estiment qu'elle doit être purement et simplement rapportée, la jugeant contraire à la constitution béninoise.

Le préfet du département la justifie par « la multiplication des déclarations de marche émanant d’organisations non reconnues officiellement par l’Etat et non enregistrées auprès des structures administratives prévues à cet effet ».


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci