SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin-Affaire faux médicaments: les grossistes condamnés à 4 ans de prison

Falilatou Titi
publié le 13 mars 2018

Les responsables de sociétés de vente de produits pharmaceutiques accusés dans l’affaire de faux médicaments ont été condamnés à 48 mois de prison. Le tribunal correctionnel des flagrants délits a rendu son verdict ce mardi 13 mars à Cotonou.

faux-medicament-beninEtalage de faux médicaments

48 mois d’emprisonnement ferme plus une amande de 100 millions de franc CFA. Ils étaient sous mandat de dépôt depuis quelques semaines pour profession illégale de pharmacie et complicité de vente illicite de produits pharmaceutiques. Après l’audience du 06 mars, le délibéré  a été reporté pour ce mardi 13 mars. La lutte contre la vente illicite des médicaments a révélé que le présumé fournisseurs des grossistes est le député Mohamed Atao Hinnouho. Après la découverte de plusieurs conteneurs de faux médicaments dans son domicile, ce dernier a pris la fuite. De son exil il a cité plusieurs grandes sociétés de distribution de produits pharmaceutiques comme étant ses clients. Gapo, Ubipharm, Came, Ubephar, Promopharma et autres sont les sociétés grossistes répartiteurs citées dans cette affaire.  Les responsables de ces sociétés resteront alors en prison pendant 48 mois avec une amende de cent millions.  Le Directeur de la pharmacie des médicaments et de l’exploitation diagnostique (DPMED) le professeur Fernand A. Gbaguidi, présumé impliqué dans cette affaire a été quant à lui relaxé pour infraction non constituée. Toutefois, les condamnés ont la possibilité de faire appel.

La rédaction vous conseille: Procès Metongnon-Faux médicaments-rencontre gouvernement- syndicats: 03 dossiers à suivre ce mardi au Bénin

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci