SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

''Lynchage'' de Béninois au Togo: la réaction des autorités de Lomé

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 10 avril 2018

Face à la polémique qui enfle au sujet de la sécurité de ressortissants béninois à Lomé, le ministre togolais de la sécurité, à travers un communiqué lu à la télévision nationale, est monté au créneau rassurer les ressortissants étrangers de ce que leur sécurité est garantie mais aussi pour mettre en garde contre des actes de vindicte populaire.

Damehame Yark, le ministre togolais de la sécurité

Il n’a pas voulu revenir sur la polémique. Le ministre togolais de la sécurité, dans son communiqué lu à la télévision nationale du Togo, a plutôt mis en garde contre les actes de représailles auxquelles certains de ses concitoyens « auraient  tendance à se livrer (…) sur des honnêtes citoyens béninois résidents ou en transit au Togo ».

« Tout acte ou comportement incitant à la vindicte populaire est hautement répréhensible et leurs auteurs ou complices s’exposent à la rigueur de la loi », a écrit le ministre togolais de la sécurité. Cela, après avoir rappelé à toutes les populations des villes et autres localités du Togo que tout individu paraissant suspect doit être dénoncé aux forces de sécurité pour les mesures idoines envisagées.

Paix et sécurité garanties pour les Togolais...et les étrangers

Dans le communiqué, Damehame Yark, le ministre togolais de la sécurité a également invité ses concitoyens à s’abstenir de tout acte de vengeance ou de représailles non seulement vis-à-vis des ressortissants étrangers vivant sur le territoire mais aussi de tout individu présumé auteur d’une quelconque infraction à la loi.

Aussi, a-t-il rassuré les uns et les autres de la ferme volonté et de la détermination des forces de sécurité à prendre toutes les mesures qui s’imposent pour garantir la paix et la sécurité aussi bien à l’ensemble de populations qu’aux personnes de nationalité étrangère.

Ce communiqué, rappelons-le, intervient dans un contexte de psychose. Depuis quelques jours, sur la toile, des informations font état de ce que des Béninois subissent de la part des Togolais des actes de représailles. Une vidéo montrant deux individus brûlés vifs avait enflammé la toile. Dimanche, lors d’une sortie médiatique, le directeur général de la police républicaine du Bénin était monté au créneau pour apaiser les populations. Il avait également fait savoir que l’information qui circulait sur les réseaux était de « l’intoxication ».


  • latoundji
    il y a 8 mois

    Et ces béninois tués?