SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin : 5 morts et plus de 1500 blessés dans l’attaque d’un campement peulh

Olivier Ribouis
publié le 11 juillet 2018

A Cobly dans la partie septentrionale du Bénin, un campement d’éleveurs peulhs a été la cible d’une attaque meurtrière qui a coûté la vie à cinq personnes et occasionné plus de 1500 blessés. Une attaque menée après la découverte du corps éventré d’un  homme dont la mort est attribuée aux Peulhs.

attaque-violence-communautaire Images d'archives

Attaque  meurtrière à Cobly dans le département de l’Atacora. Suite à la découverte du corps éventré d’un  homme dont la mort est attribuée aux éleveurs peulhs le 7 juin à Tchamonga dans l’arrondissement de Datori, un campement peulh a été la cible une attaque meurtrière. On déplore 5 morts et plus de 1500 blessés. Parmi les victimes tuées, selon les informations rapportées par La Nation, le quotidien de service public, se trouvent  deux enfants d’à peine 10 ans.

Le bilan de l’attaque menée par des individus armés de coupe-coupe, hache, fusil artisanal, gourdins et autres faits aussi état de plusieurs dégâts matériels. Des dizaines de maisons pillées et incendiées sont signalées par le journal.

Sur les lieux lundi 09 juillet, Lydie Déré Chabi Nah, le préfet de l’Atacora accompagnée d’un impressionnant détachement militaire, est allée apporter le soutien du gouvernement à la communauté peulh. Une ceinture sécuritaire et des prises en charge des sont entre autres mesures d’assistance annoncées par l’autorité préfectorale.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci