SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Défense des droits humains: retour actif du Forum des jeunes d’Amnesty International Bénin

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 30 juillet 2018

Du 27 au 29 juillet, s’est tenu à Cotonou, le Forum national des Jeunes d’Amnesty International Bénin. Cette édition qui intervient quatre ans après la dernière vise à mobiliser la jeunesse d’AI Bénin pour plus d’impact dans la défense et la promotion des droits humains.

forum-jeunes-aib Le présidium à l'ouverture du Forum national des Jeunes d'AI Bénin

Faire de la jeunesse son fer de lance non seulement pour vivifier l’activisme des jeunes mais aussi capitaliser leur ardeur, leur vigueur pour l’atteinte de ses objectifs. C’est le but visé par la section béninoise d’Amnesty International qui a organisé les 27, 28  et 29 juillet dernier, son Forum national des Jeunes.  

Ce Forum s’inscrit dans la dynamique du Secrétariat international d’AI qui s’est doté d’une stratégie jeune. Ceci, en étant « conscient de l’atout que représente les jeunes pour le mouvement ». Cette assise, la première depuis 2014, s’est déroulée autour du thème : « défis, rôle et implication de la jeunesse ».

Le forum a réuni pendant trois jours les jeunes militants d’AI Bénin, la jeunesse d’AI de la sous-région, notamment du Togo, du Burkina-Faso et d’autres organisations de jeunes. Plusieurs activités ont meublé le forum. Entre autres, atelier de formation, conférences-débats, animation de stands, actions photos, projection de films suivie de débats, concours sur les droits humains et arts, match de football et spectacle grand public.

« C’est historique ce qui est en train de se passer », a déclaré Diakhoumba Gassama, coordonnatrice régionale pour les jeunes et le militantisme en Afrique d’Amnesty international à l’ouverture du forum vendredi 27 juillet à Cotonou.  Selon la coordonnatrice régionale, ce forum est inédit. Car, a-t-elle fait savoir, « la jeunesse est le présent et le futur ».

A l’instar de la coordonnatrice, le directeur exécutif d’AI Bénin, Fidèle Kikan n’a pas caché sa joie de voir le forum ressuscité. « Ma joie, c’est de pouvoir relever ce défi dont nous avons perdu les traces depuis 2014 », a-t-il déclaré. Satisfait par la bonne organisation du forum par les jeunes, M. Kikan a pris l’engagement de « laisser plus de place qu’il en faut » à la jeunesse. « Si on vous laisse de la place, vous allez faire beaucoup mieux que nous », a-t-il dit convaincu de la capacité de la jeunesse.

« Lever la voix et faire changer les choses »

S’il pense qu’il faut laisser davantage de places aux jeunes, le directeur exécutif d’AI Bénin n’a pas manqué de rappeler à la jeunesse son défi. « Si nous sommes engagés à vous laisser plus de places pour vous occuper du militantisme social, du militantisme des droits humains, à vous maintenant de relever le défi, à vous de pouvoir lever la voix et faire changer les choses », a indiqué Fidèle Kikan avant d’insister la finalité du militantisme. Selon M. Kikan, « le militantisme qui n’a pas d’impact, qui n’a pas d’influence sur les politiques publiques, sur l’espace public, est un militantisme vaseux, inutile ». Et c’est pourquoi, il a invité les jeunes à travailler pour influencer les gouvernants dans la prise de leurs décisions.

 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci