SECURITE HUMAINE 8 Commentaires

Bénin-Affaire Dangnivo: extraits des déclarations de Codjo Allofa à la barre (Direct)

La rédaction
publié le Aug 22, 2018

Suivez en direct sur Banouto, les temps forts du deuxième jour du procès en Cour d’assisses complémentaire de l’affaire Dangnivo, ce cadre du ministère béninois des finances disparu depuis août 2010. L’audience se déroule à la Cour d’Appel de Cotonou.

cour d'appel cotonou La Cour d'appel où se déroule les assises sur l'affaire Dangnivo

Suspendu mardi trois heures après son ouverture, le procès Dangnivo a repris ce mercredi 22 août 2018. A l'ouverture, le président de la cour a ordonné la lecture de la liste des témoins devant comparaitre devant elle.

Au total, une trentaine de témoins sont attendus. Parmi les personnes attendues pour témoigner, on peut citer  le deuxième vice-président de l'Assemblée Nationale,  Robert Gbian, l'ancien ministre de la justice, Grégoire Akofodji et le syndicaliste Laurent Metongnon.

vente-immobilière-benin
 

 

Sur la longue liste de témoins, seule une demi-douzaine de témoins ont répondu présent à l'appel de la Cour. Une situation qu'a déplorée Me Nicolin Assogba, un des avocats de la partie civile qui s'interroge si le parquet général a fait toutes les diligences pour faire comparaître les témoins.

Où est passé «Priso», témoin clé de la défense ?

A la suite de Me Nicolin Assogba, Me Zinflou, avocat de la défense, a également déploré l'absence du témoin clé de la défense en la personne de Evouna Atangana dit "Priso". Il a demandé au parquet général de faire toutes les diligences pour que ce dernier comparaisse.

L'avocat général, Emmanuel Opita, réagissant à la demande de la partie civile et de la défense, a promis de faire en sorte que le syndicaliste Metongnon comparaisse. L'avocat général  a jugé que dans les déclarations de Me Assogba, contenaient  beaucoup d'insinuations. Des propos qui ont sorti Me Assogba de ses gongs.

L'avocat de la partie civile a maintenu ses propos, insistant que le parquet général n'a pas fait toutes les diligences.

Sur l'absence du témoin Evouna Atangana, Me Zinflou pense qu'il suffira d'interroger le colonel Degbe pour savoir sa position. Interrogé par la Cour, le colonel a déclaré avoir vu " Priso", il y a plus de six mois. Une réponse qui ne semble pas convaincre Me Zinflou qui a demandé à la cour de lui donner acte de cette déclaration du Colonel Degbe.

Me Yansunnu, un autre avocat de la défense, lui, est convaincu qu'on peut mettre la main sur le témoin "Priso" en interrogeant le Colonel Séverin Koumassegbo qui aurait mis à la disposition de ce dernier un garde du corps.

vente-immobilière-benin

Sans laisser le Colonel répondre à cette allégation de l'avocat de la défense, le président de la Cour a décidé de la suspension de l'audience. Ceci, afin de faire comparaître, le syndicaliste Metongnon.

L'expert a «procédé par postulats»S'agissant du rapport d'expertise, la défense, par l'intermédiaire de Me Magloire Yansunnu, a fait observer ...

Accès réservé aux abonnés
S'abonner Se connecter

  • Assogba
    il y a 1 an

    Hummm affaire sur mollet de serpent.

  • Assogba
    il y a 1 an

    Hummm affaire sur mollet de serpent.

  • Assogba
    il y a 1 an

    Hummm affaire sur mollet de serpent.

  • Robert
    il y a 1 an

    Merci mon frère

  • Evia
    il y a 1 an

    Je me demande bien comment finira cette affaire

  • Abc
    il y a 1 an

    Ce récit de l'affaire m'intéresse bien. Merci à la rédaction pour cet effort

  • Inès noukpo
    il y a 1 an

    Bon sang! Que de contradiction... Que justice soit faite.

  • jojo
    il y a 1 an

    C'est très bien écrit.. on vous suit correctement,comme-ci on était présent. Merci à la rédaction.