SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin: Amnesty mobilise une armée de jeunes pour défendre les droits humains

Falilatou Titi
publié le 29 août 2018

Amnesty International Bénin n’a pas voulu passer sous silence la journée internationale de la jeune. L’organisation de défense des droits humains a célébré en différé l’évènement samedi 25 août à Allada, département de l’Atlantique. A l’occasion, Amnesty international Bénin a mobilisé de nombreux jeunes pour la promotion et la défense des droits humains.

ai-benin-allada Vue des jeunes pendant la caravane à travers Allada

Pour promouvoir et défendre les droits humains au Bénin et au-delà, Amnesty International, notamment la section béninoise peut compter sur la jeunesse. A l’occasion de la célébration en différé samedi 25 août de la Journée international de la jeunesse à Allada, commune située au Nord de Cotonou, la capitale économique du Bénin, l’organisation de défense des droits humains a réussi à mobiliser pour sa cause plusieurs centaines de jeunes. C’est à travers conférence-débat, caravane et concert autour du thème de la Journée internationale de la jeunesse : « Espaces sécurisés pour les jeunes ».

Lors de cette célébration qui a mobilisé personnalités politico-administratives et têtes couronnées.  Selon Fidèle Kikan, directeur d’Amnesty International Bénin, cette mobilisation a pour but de montrer aux jeunes qu’ils ne sont pas les dirigeants de demain, mais plutôt des jeunes dont le pays a besoin maintenant. Le directeur d’Amnesty International Bénin a également insisté sur la nécessité pour les jeunes de connaître leurs droits. Cela, a-t-il expliqué, afin qu’ils puissent non seulement les revendiquer mais aussi les défendre.

Pour la création d’un monde équitable

La jeunesse, rappellera Fidèle Kikan, est un atout pour le développement, un partenaire essentiel du changement.  Pour que les jeunes puissent jouer le rôle qui est le leur, le directeur d’Amnesty International Bénin estime qu’il est indispensable de les aider à contribuer activement à la création d’un monde équitable où chacun peut jouir de ses droits.

« Pour contribuer efficacement au développement, à la paix et à la cohésion sociale, les jeunes ont besoin d’espaces sécurisés où ils peuvent se réunir, s’engager dans des activités liées à leurs besoins et à leurs intérêts, participer aux processus de prises de décision et s’exprimer librement », a souligné le directeur d’Amnesty International Bénin.

Il s’agit alors pour les jeunes, de disposer d’espaces civiques pour s’engager dans des questions de gouvernance ; d’espaces publics pour participer à des sports et à d’autres activités de loisirs dans la communauté et d’espaces numériques pour interagir avec le monde. Selon Fidèle Kikan, ces espaces mieux agencés peuvent aider à répondre aux besoins de nombreux jeunes et plus précisément de ceux qui sont vulnérables à la marginalisation ou à la violence.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci