SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Crise de l’éducation en Afrique : 11 médias africains crèvent l’abcès

La Rédaction
publié le 22 septembre 2018

Préoccupation majeure au Bénin, l’éducation l’est aussi dans plusieurs pays africains où l’on enregistre une baisse drastique des performances scolaires. Cette crise de l’éducation est au cœur du nouveau dossier thématique de 11 médias d’Afrique francophone dont Banouto. Soyez connecté pour suivre la série panafricaine qui commence ce lundi 24 septembre 2018.

education-afrique-cfi-naila-unicef

Le mal de l’école en Afrique francophone. Il sera question des différents visages que présente ce problème dans le nouveau dossier de 11 médias africains dont Banouto. A travers les articles qui seront de divers formats, texte, vidéo et photos, vous aurez de quoi apprécier l’état des choses sur le continent.

A propos des 11 médias qui vous offrent ce dossier à suivre à partir du lundi 24 septembre, ce sont les meilleurs pure-players d’Afrique francophone sélectionnés par Canal France International (CFI)  dans le cadre du projet NAILA (Nouveaux acteurs de l’information en ligne en Afrique).

Prenez donc le Rendez-vous sur Banouto, votre site préféré du Bénin.

Les articles publiés dans la série:

 

 

 

 


  • SACLA Vico Bertin
    il y a 1 mois

    Crise de l'éducation en Afrique. Cette crise est pire au Bénin. J'avoue que le gouvernement de mon Pays n'a pas encore trouvé le bon remède pour l'éducation de ses fils et filles. A l'approche de chaque rentrée scolaire au Bénin, nous entendons nos acteurs du système disent souvent : '' la rentrée se prépare bien. Tous se passe et se passera bien". C'est vraiment paradoxale ces propos de nos dirigeants. Le Bénin a voulu bien rattrapé son titre de '' quartier Latin" mais les démarches ne rassurent en rien le retour sur ce nom qu'est le quartier latin. On ne peut quand pas vouloir une chose et en même temps de son contraire. Promenez vous un peu dans nos écoles primaires pour constater que si la rentrée a bien démarré. Je réponds non et non. Les écoles n'ont pas d'effectifs d'enseignants au complet. Les enfants vont à l'école et ne trouvent pas d'enseignants. Le président est incapable de prendre une décision pour parlier à cette manque excessive de personnels d'enseignants et voilà qu'on vienne sur les antennes pour crier l'effectivité de la rentrée. C'est vraiment de la tricherie envers les bailleurs si on leur dire qu'au Bénin la rentrée a bien démarré. Depuis plus de quatres rentrées, les gouvernements sont incapables de toujours parfaire à la situation des enseignants dans nos écoles. Les classes manquent d'enseignants et dans le même temps le gouvernement veut de bons résultats, il se trompe. Je reviens.