SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin: les alumini du royaume de Danemark en réseau pour impacter la communauté

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 30 septembre 2018

Les anciens boursiers du royaume du Danemark au Bénin  se sont retrouvés samedi 29 septembre à Cotonou. Objectif : se mettre en réseau pour apporter leur contribution au processus de développement de leur pays.

alumini-danemark Vue du présidium à l'ouverture des journées des alumini du royaume du Danemark au Bénin

Les anciens bénéficiaires des bourses du royaume de Danemark au Bénin ne veulent pas rester en marge de l’œuvre de construction de leur pays. Samedi 29 septembre, ils se sont retrouvés à Cotonou pour organiser les journées des alumuni du royaume du Danemark au Bénin.

« L’idée, a expliqué Gérard Guèdègbé, journaliste-consultant et président du comité d’organisation, c’est d’abord les retrouvailles pour ceux qui peuvent ». « C’est une rencontre de réseautage et de réflexions sur l’idée même de faire un groupe comme celui-là », a souligné le président du comité d’organisation.

L’initiative de la création d’un tel groupe émane de la volonté du royaume du Danemark de réunir au sein d’un creuset ses anciens boursiers dans chaque pays. Cela, dans la perspective que ces groupes puissent contribuer à des initiatives de développement dans leur pays. Des appels à proposition ont été lancés dans ce sens, et dans plusieurs pays, le groupe a existe déjà.

La spécificité béninoise

Comparativement aux premiers groupes déjà mis en place dans divers pays d’intervention du royaume du Danemark, le groupe béninois a une spécificité : il est ouvert. « C’est un groupe qui sera appuyé par les anciens boursiers mais ce n’est un club des anciens boursiers. Puisque, a soutenu Gérard Guèdègbé, nous ne pouvons pas nous mettre dans un groupe des anciens boursiers et dit que nous sommes les anciens boursiers et ça s’arrête là. On n’apprendra pas grand-chose et on ne pourra pas non plus offrir grand-chose à ceux qui n’ont pas pu profiter de ces formations ».

La rencontre a été également l’occasion pour Dr Akibou Akindélé, enseignant de Géographie au centre universitaire d’Abomey-Calavi d’entretenir les participants sur la thématique du dérèglement climatique. L’enseignant a par ailleurs mis l’accent sur ce qui pourrait être l’apport des anciens boursiers de la DANIDA dans la lutte contre le bouleversement des paramètres climatiques.

Les échanges qui ont suivis la communication de Dr Akibou Akindélé ont permis de jeter des idées de projet. Une équipe de quatre personnes (deux hommes et deux femmes) a été installée avec pour mission de créer le groupe sur les réseaux sociaux et d’ébaucher une feuille de route qui sera adoptée dans les prochains jours.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci