SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin-Don/centre artisanal féminin: Direct-Aid œuvre pour l’autonomisation des femmes de Ouidah

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 28 octobre 2018

Dans le cadre de ses actions sociales, l’Ong internationale Direct-Aid a construit à Houndodji, localité de la commune de Ouidah, un centre artisanal féminin. Inauguré samedi 27 octobre 2018, le centre vise à rendre autonome les femmes de la localité.

coupure-ruban-centre-artisanal-feminin-direct-aid La ministre des Affaires sociales coupant le ruban avec le répresentant résident de Direct-Aid

« Je ne suis en joie. Je ne sais même pas ce que je vais faire pour vous dire merci. Dois-je me coucher pour que vous me passer dessus ? Je suis vraiment heureuse ». Virginie Kpossi manque de mot pour témoigner sa gratitude à l’Ong Direct-Aid.

Mères de famille réduite aux tâches ménagères, Virginie et ses paires de Houndodji, localité de l’arrondissement d’Avlékété dans la commune de Ouidah, pourront désormais mener une activité génératrice de revenus. Cela grâce à l’organisation internationale koweitienne qui construit au profit des femmes de la localité un centre artisanal féminin.

D’un coût global de 40 millions FCFA, le centre est composée de trois ateliers (couture, tissage de pagnes ''Atcho oké'', tissage de nattes) entièrement équipés, d’une salle d’alphabétisation pour les femmes et d’un bureau pour l’administration. L’infrastructure a été inaugurée samedi 27 octobre 2018.

Selon le représentant résident de Direct-Aid, Radouane Boukhanfra, le centre artisanal féminin a été construit pour permettre aux femmes de Houndodji et d’ailleurs de se mettre en coopérative pour travailler à satisfaire leurs propres besoins et ceux de leurs familles. L’infrastructure contribuera à l’autonomisation des femmes de la localité. Pour éviter qu’ils s’immiscent dans les revenus de leurs « braves femmes », l’Ong a construit au profit des hommes deux bassins piscicoles et a aménagé pour eux des espaces pour le maraîchage.

«Un peu de soutien pour se sublimer »

Dans son allocution lors de la cérémonie d’inauguration, le représentant résident de Direct-Aid est revenu sur les deux motifs du choix de construire un centre artisanal féminin et ce, dans cette localité.  « Il y a quelques mois, le destin a voulu que nous connaissions cette localité perdue de l’arrondissement d’Avlékété, commune de Ouidah. Très tôt, nous n’avons pas résisté à la sollicitation de cette valeureuse population qui n’a besoin que d’un peu de soutien pour se sublimer, pour se révéler. C’est la véritable première raison pour laquelle, l’Organisation internationale koweitienne à caractère humanitaire, social et de développement Direct-Aid, au lieu de répondre individuellement aux sollicitations de chaque membre de cette communauté a accepté de leur construire un centre artisanal féminin», a expliqué M. Boukhanfra.

« La deuxième raison, indiquera-t-il, est relative à l’importance que les dirigeants actuels accordent dans leur programme de développement, au secteur de l’artisanat qui occupe 30% de la population nationale ».

Le geste social de Direct-Aid n’a pas laissé indifférent les autorités béninoises, notamment la ministre des Affaires sociales, Bintou Adam Taro. La ministre a dit la gratitude de l’Exécutif à Direct-Aid dont « l’action s’aligne en parfaite cohérence avec les ambitions contenues dans le Programme d’actions du Gouvernement au service du citoyen et de son bien-être ».

Procédant à l’inauguration du centre, Bintou Adam Taro a invité les bénéficiaires à travailler davantage pour une autonomisation effective pour l’épanouissement de leurs familles et les a exhortés à bien entretenir l’infrastructure mise à leur disposition.

 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci