SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin-Faux médicaments : la justice libère des trafiquants parmi 1200 prisonniers

Olivier Ribouis
publié le 20 décembre 2018

Fin de séjour carcéral pour de nombreux trafiquants de faux médicaments qui ont été remis en liberté par les autorités béninoises ce jeudi 20 décembre 2018.

faux-medicaments-trafiquants-liberes-benin

Ils pourront fêter le nouvel an avec leurs proches. Arrêtés dans le cadre des opérations de lutte contre le commerce des faux médicaments au Bénin, de nombreux trafiquants ont été libérés selon des informations données Frisson radio et repris par le site du journal les Pharaons.

Selon l’information qui aurait été confirmée par une source au ministère de la justice, cette remise en liberté concernant 1200 prisonniers est ordonnée par un arrêté du Garde des Sceaux. Dans le lot des bénéficiaires de cette remise en liberté au nombre de 1200 et éparpillés dans plusieurs lieux de détentions, se trouveraient 56 précédemment sous mandat de dépôt à la prison civile de Cotonou. Seraient également concernés, les grossistes répartiteurs  dont le promoteur de Promo Pharma déjà hors  de la maison d’arrêt de Cotonou selon les mêmes sources.

La remise en liberté a annoncé Frisson radio est conditionnelle. Les trafiquants qui retrouvent leurs libertés sont contraints de payer la somme de 10 millions F CFA chacun. Premier à verser cette somme, c'est le Français Sylvain Gratien, promoteur de Promo Pharma que son avocat Me Bernard Paraïso est allé chercher à la prison. "C'est un sentiement de joie qui m'anime", a pu déclarer l'avocat dont le client n'a pas voulu se prononcer.  Dans la foulée a appris la Radio Frisson, le promoteur de GAPOB, Docteur Falilou Adébo aurait également versé sa caution et pourrait être le deuxième à recouvrer sa liberté.

Dénommée PANGEA 9, l’opération de lutte contre le trafic des faux médicaments a permis le démantèlement du gros marché noir d’Adjégounlè à Cotonou. Cette opération a conduit l’ancien député Atao Hinnouho en prison.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci