SECURITE HUMAINE 7 Commentaires

Procès ICC Services : Armand Zinzindohoué a déçu le DGPN Anki-Dosso (Fin Direct 5)

La Rédaction
publié le 21 décembre 2018

Pour le cinquième jour de suite, l’audience du procès du scandale ICC-Service se poursuit ce vendredi 21 décembre 2018 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), à Porto-Novo, dans la ville capitale du Bénin. Direct sur Banouto.

icc-services-criet

C’est l’acte V de l’audience du procès ICC-Services  à la CRIET.  Pour cette cinquième journée qui s’ouvre, c’est Anki Dosso Maïga, ancien Directeur général de la police nationale (DGPN) qui devrait être à la barre pour poursuivre sa déposition de la veille. A l’appel, il n’est pas présent. Le président de la Cour  constatant cette absence a fait appel à Armand Zinzindohoué l’ex-ministre de l’intérieur qui a commencé sa déposition au troisième jour. Lui aussi n’est pas présent. Le président de la Cour et les avocats veulent bien comprendre les raisons de leur absence constatée. La Cour est priée d’observer quelques minutes de suspension pour permettre au parquet spécial de la CRIET de répondre aux préoccupations.

Mais, pas question d’observer cette suspension pour le président du tribunal, Cyriaque Dossa. Il appelle le sieur Emile Tégbénou, promoteur de ICC Services à la barre. Il est en pleine déposition au début de l’audience de ce jour.

Aux origines de ICC-Services

 

Accès réservé aux abonnés
S'abonner Se connecter

  • Donny
    il y a 2 mois

    Le devoir d'un mornaque va au delà de sa volonté d'agir. Il n'y a rien de gratuit dont nul ne s'en répentira tôt ou tard. Le cours normal de la vie.

  • Azankpo Janvier
    il y a 2 mois

    Il est préférable de fermer cette page et de faire avancer le Bénin dans une autre logique, c'est Dieu qui juge,et je sais qu'il va prendre le jugement en main.

  • Adogodji
    il y a 2 mois

    Il ne faut jamais tout pardonné à un enfant si non il deviendra insupportable ????. Ils doivent les jugés comme cela ce doit . Nous n'avions pas demandé de lès jugés mais ce sont les lois qu'ils ont voté eux même qui lès uges et personnes n'est au dessus de la lois ????. Si le Bénin doit avancer ,il faudrait qu'on déracine , certaines choses.

  • La mouche
    il y a 2 mois

    Je suis de ton avis

  • Atc
    il y a 2 mois

    Dans tout cela que la cour arrive à l'affaire dangnivo. Voilà que les gardes corps sont assassinés pour que la verité disparait . Mais les morts ne sont pas morts.

  • Judicaël ADE
    il y a 2 mois

    La maladie de notre pauvre pays Bénin ce n'est pas cela le est que chercher de travail au jeunes et pensez l'évolution de notre pays sur le plan d'emploi.

  • Dossou
    il y a 2 mois

    Bonjour, je me demande bien si après tous ces feuilletons le gouvernement remboursera les frais au déposant ? Si non pourquoi ce feuilleton ? Ce qui est sûr chacun récoltera ce qu'il a semé sur terre, même les juges dans le cas où il sont crédités pour ce feuilleton ? Que la bénédictions soient