SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Procès ICC-Services : mystère entier sur la source des milliards recherchés (Fin DIRECT 13)

La Rédaction
publié le 8 janvier 2019

Retardée par la cérémonie de présentation de vœux au Chef de l’Etat, la 13ème journée du procès de l’affaire ICC-Services s’est ouverte ce mardi 8 janvier 2019 à la CRIET. Banouto, vous fait le point en Direct des débats à la Cour.

icc-services-criet Procès ICC-Services au Bénin

Accusés, témoins, sachants, avocats, magistrats et autres se retrouvent à nouveau pour le procès ICC-Services. La 13ème journée des audiences vient de s’ouvrir à la Cour de répression des infractions criminelles et du terrorisme (CRIET) à Porto-Novo. Le procès retransmis en direct depuis le 17 décembre a enregistré un retard au démarrage ce mardi 8 janvier 2019 en raison de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux des institutions de la République et l’ensemble du corps diplomatique accrédité  au Chef de l’Etat. 

Cette journée sera le prolongement logique de la 12ème journée qui a été marquée par la longue déposition de Ludovic Pamphile Dohou, le Directeur général de ICC-Services, la structure illégale de placement d’argent qui a affecté des milliers de Béninois avant le cataclysme en 2010.

Pour la nouvelle journée, il est annoncé la présence des banquiers. Ils ont été invités par la Cour pour la confrontation des dépositions des accusés, principaux auteurs de la structure illégale de placement d’argent. Pour l’instant, on ignore s’ils vont déposer à la barre ce jour. A la CRIET, sont également présents des cadres du ministère de l'Agriculture de l'Elevage et de la Pêche. La présence de ces derniers a été sollicitée par la Cour en raison des déclarations du directeur général de Icc-Services au sujet de leurs investissements dans le domaine de l'agriculture et l'élevage.

L'ex-ministre Nicaise Fagnon convoqué

A l'entame de l'audience de ce mardi, après les excuses de la Cour pour le non démarrage du procès à 9 heures comme annoncé, le procureur spécial Ulrich Gilbert Togbonon a fait part de ses diligences pour la venue de la Cour de certaines personnes dont l'ancien ministre Nicaise Fagnon. Selon le procureur spécial, l'ex-ministre des Transports et des Travaux publics a été convoqué pour le 14 janvier prochain.

Examen des supposés investissements rentables de Icc-Services

Comment est-ce que la structure Icc-Services réussissait-elle à faire face à ses obligations contractuelles, notamment aux taux d'intérêt mirobolants? A cette interrogation de la Cour, les responsables de la structure de placement illégale d'argent avaient expliqué faire des investissements dans divers secteurs notamment l'agro-pastoral.

Pour en avoir le coeur net sur la rentabilité des activités, la Cour a convoqué devant elle des experts, notamment des cadres du ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche. Trois experts sont devant la Cour. Il s'agit de Richard Lokossou, vétérinaire à la retraite et ex-responsable de la direction de la production animale, Marius Sodjinou Ayina, ingénieur agronome de formation et Directeur adjoint de la programmation et de la prospective du ministère de l'Agriculture et Thierry Mehouénou, ex-agent de la BOA.

En attendant que ces experts analysent avec la Cour les investissements supposés de la structure Icc-Services, le président Cyriaque Dossa a souhaité redonné la parole aux trois responsables de Icc-Services pour qu'ils reviennent sur leurs activités une à une. Pour cet exercice, la Cour a souhaité que les responsables passent l'un après l'autre, les deux autres étant en isolement.

Emile Tégbénou, directeur départemental de Icc-Services, est le premier à passer à la barre. Interrogé sur les activités menées dans le secteur agro-pastoral, Emile Tégbénou s'est d'abord refusé de...

Accès réservé aux abonnés
S'abonner Se connecter

  • Yotto marcel
    il y a 15 jours

    Vraiment