SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Procès ICC Services : La partie civile appelée à préparer sa plaidoirie(FIN DIRECT 26)

La Rédaction
publié le 28 janvier 2019

Nouvelle semaine  de procès à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Ce lundi 28 janvier 2019, c’est la 26ème journée d’audience dans le procès ICC-Services. Suivez le Direct sur Banouto.

proces-icc-services-criet Procès ICC-Services

Prolongée jusqu’au jeudi 31 janvier, la session criminelle au cours de laquelle se tient le procès ICC-Services est à sa dernière semaine  à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Ce lundi 28 janvier 2019,  c’est la 26ème journée d’audience dans ce procès sur le grand scandale de la structure illégale de placement d’argent.

Déjà un peu plus de 10h, heure béninoise. La journée d’audience connaît un retard à son démarrage prévu pour 9h. Pour cause, les avocats de la défense n’ont pas encore répondu présents à la salle.

Pour l’heure, les accusés sont déjà sur place. Sur les, lieux, on aperçoit également des éléments de la Direction générale des douanes et droits indirects. On ignore s’ils seront appelés à la barre. Déjà, on s’attend à la suite de l’audition des victimes entamée la semaine écoulée. Tour à tour, plusieurs spoliés de ICC-Services sont passés à la barre pour expliquer leurs motivations à souscrire au placement dans la structure illégale qui a fait des milliers de victime à l’éclatement en avril 2010.

Des précisions de taille sur l’Etat-major et autres

A 10h passée de 20 minutes, l’audience s’ouvre enfin. Mervé Gbaguidi, avocat de la défense, s’excuse pour leur retard.  C’est « un retard dû à une cause indépendante de notre volonté » a indiqué l’avocat liant ça à des « aléas du climat ». Cela dit, l’audience prend son envol avec le procureur spécial qui a demandé les accusés pour avoir des « précisions » dans ses notes Aux accusés Emile Tégbénou, et Dimon Justin il demande une précision sur l’identité de celui qui a pris 50 millions F CFA pour organiser une rencontre politique des femmes chrétiennes dans 10 départements du Bénin. Selon Emile Tégbénou qui ne  se rappelle plus du nom, c’est...

Accès réservé aux abonnés
S'abonner Se connecter

  • OGOUBI
    il y a 2 mois

    si on s'entient à l'audience accordé au promoteur de icc service pour parler de la complexité de yayi, je penses que nous faisons erreur. est-ce que yayi les a reçu en tant que promoteur de icc ou bien entant que porteur d'un projet ? le tout ne suffit pas de voir un président reçoit les gens et croire à leurs activités, je suis désolé .