SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Procès Icc-Services : le procureur Togbonon réduit les peines des accusés

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 6 février 2019

Dans le procès Icc-Services relatif au scandale des placements d’argent qui a fait des milliers de victimes, le procureur spécial est revenu sur ses réquisitions et a revu à la baisse les amendes à l’encontre des responsables des responsables de Icc-Services.

togbonon Le procureur spécial de la CRIET, Gilbert Togbonon

Rebondissement dans le procès Icc-Services devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Après avoir requis des peines privatives de liberté de dix ans contre les responsables de la structure Icc-Services avec pour certains des mois avec sursis et une amende allant de 150 millions à 75 millions, le procureur spécial est revenu sur ses réquisitions.

Se basant sur les plaidoiries de la défense, notamment ceux avocats de la défense qui ont plaidé coupable, le procureur spécial Gilbert Ulrich Togbonon a pris de nouvelles réquisitions à l’encontre de Guy Akplogan, PDG de Icc-Services, de Emile Tégbénou, Directeur départemental Ouémé-Plateau de Icc-Services, Ludovic Pamphile Dohou, directeur général de Icc-Services, Etienne Tinhoundjro, directeur financier de Icc-Services et Clément Sohounou, ex-chef d’agence Lalo de Icc-Services. Le procureur requiert désormais une amende de 12 millions pour chacun des responsables de Icc-Services.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci