SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Tchad: l’armée française frappe encore des rebelles au régime de Idriss Deby

Falilatou Titi
publié le 7 février 2019

Dans un communiqué, l’état-major français a indiqué avoir effectué de nouvelles frappes pour arrêter l’incursion de l’Union des Forces de résistances (UFR), au Tchad.

armee-tchad-france Armée française

L’armée française dit avoir perpétré de nouvelles frappes aériennes contre les rebelles de l’Union des forces de résistance (UFR) au Tchad. Après les frappes des Mirages 2000 le dimanche 3 février 2019, l’état-major français a confirmé de nouvelles frappes les 5 et 6 février.  « Du 3 au 6 février 2019, des Mirage 2000 des forces armées françaises sont intervenus au Nord-Est du Tchad, en coordination avec l’armée tchadienne, de façon à contrer l’incursion d’une colonne armée en territoire tchadien », indique le communiqué de l’armée française, rapporté par Jeune Afrique.

Selon la France, ces frappes ont permis d’empêcher une « progression hostile » qui serait en train d’infiltrer en territoire tchadien. Les frappes des Mirage 2000 auraient permis de neutraliser 40 pick-up d’un groupe armé en provenance de la Libye.  Mais cette version est contestée par les rebelles. Selon le porte-parole de l’UFR, Youssouf Hamid, les rebelles étaient déjà sur le territoire tchadien avant les frappes. Il a d’ailleurs dénoncé l’ingérence de la France dans les « affaire-internes » du Tchad.

Mercredi 6 février, les rebelles ont annoncé une incursion à succès. « On progresse toujours » a déclaré Youssouf Hamid. Pendant ce temps, la France soutient avoir été sollicitée par le Chef d’Etat, Idriss Déby Itno pour prêter main forte aux forces tchadiennes. Selon JA, l’UFR, hostile au régime tchadien est dirigée par Timane Erdimi, neveu du Président Déby.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci