SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin : réflexion sur ''10 commandements'' contre les VBG avec l’Ong Enafa

Gildas Salomon
publié le 9 mars 2019

L’Ong Enafa a réuni, en marge de la journée internationale de la femme vendredi 8 mars 2019, à l’Unicef Bénin, les parties prenantes de la défense des droits des femmes et de la protection de l’enfance pour réfléchir sur les « dix commandements des personnes engagées contre les violences sur les genres ».

photo de famille des participants à l'atelier de réflexion à l'Unicef-Bénin

C’est un atelier de réflexion initié par l'organisation non gouvernementale Enafa dont le décor a été planté par des vers et rimes d'un collectif de slameurs du Bénin. Une mélodie saisissante qui fait le nid à une rencontre des leaders religieux et militants de la cause des femmes pour décider ensemble des « 10 commandements des personnes engagées contre les violences sur les genres ».

Pour le secrétaire général de l’ong Enafa, Claude Akoha, cette rencontre est la suite logique d’une campagne de sensibilisation et de mobilisation communautaire amorcée il y a plusieurs mois. «  Il urge de marquer un arrêt pour faire le bilan des actions posées et réfléchir sur ce qu’il faut faire pour éradiquer les violences basées sur les genres », a t-il indiqué. Mais avant de définir cette série de commandements qui vont dicter désormais les faits et gestes des militants, le représentant de l'Unicef au Bénin, Claudes Kamenga a salué l’initiative et a dit ses attentes à l'issue de la rencontre. « Nous attendons en toute impatience les résolutions qui vont sortir de vos travaux » a-t-il affirmé. Représentant pays de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Baptiste Jean-Pierre a fait remarquer que ce qui est fait jusque-là pour les femmes est non négligeable, mais il a insisté sur le fait que « le chemin est encore long ». « Sans les femmes, il n'y aura pas le développement » a-t-il déclaré.

L’Ong Enafa est consciente de cette corrélation femme-développement raison pour laquelle elle s’est mise à la tâche depuis quelques mois avec le concours de plusieurs jeunes engagés. Claude Akoha, au nom du directeur administratif de l’Organisation non gouvernementale veut compter sur tous les participants pour leur contribution en vue de venir à bout des violences sur les genres. D’ores et déjà, il peut compter sur l’Unicef qui, à travers son représentant, lui a réitéré son soutien. « Je voudrais renouveler l’engagement de l’Unicef à côté de toutes les agences des Nations-unies à vous accompagner dans vos efforts à valoriser la femme », a-t-il promis.

Au regard du chemin qui reste à faire pour l'atteinte des objectifs que Enafa s’est fixés, deux communications ont été présentés à l’occasion. L'une sur le point de la campagne hashtag (#) NOTME et l’autre sur les normes sociales en termes de violences, perceptions, connaissances et pratiques. Les participants désormais imprégnés des actions menées ont été répartis en groupe en vue de dégager les dix commandements devant régir le comportement des personnes engagées contre les violences sur les genres. Les différentes propositions sont en suite confrontées à celle des autres pour obtenir des résultats définitifs. 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci