SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

JIF 2019 : les femmes de Care et Plan international Bénin à cœur ouvert

Falilatou Titi
publié le 9 mars 2019

Le personnel féminin de Care Bénin/Togo et de Plan international Bénin veut réduire les inégalités dans leurs ménages respectifs et dans leurs lieux de travail. A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme (JIF), les femmes des deux structures ont discuté à cœur ouvert. Les échanges se sont déroulés, vendredi 8 mars à Cotonou.

personnel-feminin-care-plan-benin Vue d'ensemble du personnel féminin de Care Bénin/Togo et de Plan Bénin

Partage d’expériences professionnelles et conjugales… Loin des fanfares et des cérémonies grandioses habituelles, le staff féminin de Care Bénin/Togo et de Plan international Bénin, ont célébré la journée internationale des droits de la femme (JIF) d’une autre manière. Pour la directrice mission de Care Bénin/Togo, le fait de se mettre ensemble pour échanger sur les défis de la femme (au travail et au foyer) est déjà une force. Un avis que partage également la directrice des opérations de Plan.

Les femmes de ces organismes sont conscientes de l’important rôle à jouer pour réduire les inégalités entre l’homme et la femme dans la société. « Nous avons une responsabilité d’influencer notre génération. (…) Les nouvelles générations ont une mentalité différente et nous devons influencer leurs mentalités pour qu’elles pensent différemment », a fait savoir Joyce Sepenoo, directrice de Care Bénin/Togo. Pour elle, cette jeune génération doit grandir avec une mentalité et avec une confiance en soi. « Nous devons influencer et perpétuer cette mentalité », a-t-elle exhorté.

Causerie

C’est Pauline Sètondji, qui plante le décor de la discussion à cœur ouvert. Conseillère sécurité des ménages et point focal genre à Plan Bénin, elle fait savoir que les inégalités dans la société ont leur source dans la « différenciation de l’éducation » des enfants. Des échanges, il ressort que très souvent les femmes ont des compétences mais ont peur de postuler aux postes élevés, à cause du qu’en dira-t-on. Elles font également constater que les femmes n’aiment pas oser parce qu’elles n’aiment pas les postes à challenge. Le staff féminin de Care et Plan estiment que les problèmes personnels de la femme ne doivent pas avoir un impact sur son travail.

La deuxième manche de la causerie a été animée par Aquéline Béhanzin, gestionnaire mandat de Care sur le programme RECAFEM. Ensemble, elles ont identifié quatre types de pouvoir chez la femme : le pouvoir sur, le pouvoir avec, le pouvoir de et le pouvoir à l’intérieur. Le pouvoir sur, partagent-elles, c’est un pouvoir d’autorité. Bien qu’il soit indispensable dans plusieurs situations, ce pouvoir ne doit pas être utilisé dans un environnement de travail. « Le pouvoir sur » est la domination sur les autres, le contrôle externe sur quelque chose ou quelqu’un d’autre. « Le pouvoir de » appelle à la possibilité d’agir, de participer aux prises de décisions. « Le pouvoir avec » fait appel à la socialisation, à travailler ensemble et à relever les défis ensemble et de bâtir les exigences, les réclamations sur la collaboration, la participation des uns et des autres. « Le pouvoir à l’intérieur » quant à lui développe la capacité, la confiance que les femmes ont en elles.

A l’analyse des pouvoirs, il ressort que le grand défi reste la communication. « Il faut que l’on communique beaucoup, développe le travail d’équipe », a préconisé Pauline Sètondji. Selon elle, les femmes doivent faire attention à certains comportements parfois sexistes qui peuvent créer et creuser davantage les inégalités du genre. « La communication est le socle. Ensemble, nous devons pouvoir libérer nos potentialités pour réduire les inégalités », a souligné, Amélie Soukossi, directrice des opérations à Plan Bénin.

Plan Bénin et Care Bénin/Togo sont deux organismes qui interviennent dans le développement au niveau communautaire, luttent pour les droits des femmes et des enfants, l’égalité des filles pour amoindrir l’inégalité du genre.  Le thème de l’édition 2019 de la JIF est : « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ».


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci