SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Afrique/Education de qualité: réunion à Cotonou du 4ème comité du pilotage du PRIQUE

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 13 mars 2019

Mardi 12 mars s’est ouvert à Cotonou, capitale économique du Bénin, le quatrième comité de pilotage du Programme régional interinstitutionnel pour la qualité de l’éducation (PRIQUE).

prique Vue du présidium à l'ouverture du 4ème comité de pilotage du PRIQUE

Cotonou de nouveau sous les feux de la rampe. La capitale économique béninoise accueille depuis les membres du comité de pilotage du Programme régional interinstitutionnel pour la qualité de l’éducation (PRIQUE). Mis en œuvre depuis deux années dans cinq pays, notamment le Bénin, le Burkina-Faso, le Mali, le Niger et le Tchad, le PRIQUE s’adresse aux cadres de l’éduction d’une manière générale aussi bien du secteur formel que du secteur non formel et leurs offres de formation en vue de renforcer leurs capacités en matière de gestion, de conception, de supervision des alternatives éducatives. Le programme est mis en œuvre à travers deux composantes : un master à l’Université Abdou Moumouni de Niamey et une formation continue à l’Institut de formation en alphabétisation et éduction non formelle.

La session du comité de pilotage de Cotonou, la quatrième, se tient après celle tenue à Ouagadougou au Burkina-Faso en octobre 2018 où l’accent avait été mis sur le « savoir-faire et le savoir-être ». « Cette quatrième session ambitionne d’aller au-delà des limites tracées à Ouagadougou en mettant en relief l’intégration régionale, une valeur favorisée par les nombreux brassages entre les apprenants des différents pays membres du PRIQUE », a fait savoir Jean Benoît Allokpon, directeur de cabinet du ministre béninois de l’Enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle. Selon le directeur de cabinet, la session de Cotonou doit œuvrer à la consolidation et la sauvegarde des acquis induits par la mobilité des ressources humaines. « De même a-t-il souligné, elle doit être considérée comme une ouverture vers de nouvelles actions, une nouvelle impulsion vers la réalisation des directives » non encore achevées.

Le quatrième comité de pilotage, à en croire Valérie Liechti, représentante résidente de la Coopération suisse au Bénin, doit être une occasion pour les participants de réfléchir et de discuter sur le programme afin de connaitre les forces mais aussi les faiblesses. La représentante résidente de la Coopération suisse au Bénin est revenu sur les défis du PRIQUE, notamment les défis relatifs à la qualité de la formation, à la durabilité du programme, à la flexibilité des formations. Valérie Liechti, a indiqué que la Coopération suisse attendait des « décisions courageuses » de ce quatrième comité.

Au regard des objectifs et attente de cette rencontre le directeur de cabinet du ministre béninois de l’Enseignement secondaire a invité les participants à, dans une synergie d’actions, examiner les différents documents soumis au comité de pilotage, restituer les résultats de l’évaluation à mi-parcours du PRIQUE, finaliser les bases du ProDoc-PRIQUE et les budgets y afférents.

La session est prévue pour durer quatre jours.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci